Coronavirus: le point sur la pandémie

Un policier se fait vacciner contre le Covid-19, le 31 janvier 2021 à Ahmedabad, en Inde
Un policier se fait vacciner contre le Covid-19, le 31 janvier 2021 à Ahmedabad, en Inde Sam PANTHAKY AFP
4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- L'OMS au marché de Wuhan -

Les experts de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui enquêtent sur le terrain en Chine depuis vendredi sur l'origine du coronavirus, se sont rendus dimanche au marché Huanan de Wuhan, premier foyer connu de l'épidémie.

- Confinement à Perth -

Un confinement de cinq jours va débuter à Perth en raison de la découverte du premier cas de transmission locale du coronavirus en dix mois dans cette ville d'Australie occidentale.

Environ deux millions de personnes de Perth et des régions voisines de Peel et du Sud-Ouest vont devoir rester chez elles à compter de dimanche soir. La rentrée scolaire prévue lundi a été différée.

L'épidémie a contaminé moins de 29.000 personnes en Australie, où 909 décès ont été attribués au coronavirus.

- L'Allemagne menace les labos -

Le gouvernement allemand menace d'action en justice les laboratoires ne "respectant pas leurs obligations" de livraison de vaccins à l'Union européenne, alors que les tensions montent autour des retards pris par le groupe britannique AstraZeneca.

Le groupe a expliqué récemment ne pouvoir livrer qu'"un quart" des doses initialement promises à l'UE au premier trimestre, metttant en cause une "baisse de rendements" dans une usine européenne.

- Pas de vaccination à Guantanamo -

Le Pentagone a annoncé samedi avoir suspendu son plan visant à faire vacciner contre le Covid-19 les détenus de Guantanamo, après un tollé provoqué par le manque de vaccins pour le personnel médical et les Américains âgés et vulnérables.

Cette prison américaine, à Cuba, compte encore une quarantaine de détenus liés à la "guerre contre le terrorisme".

Le président Joe Biden s'est engagé à parvenir à vacciner 100 millions d'Américains dans les premiers 100 jours après sa prise de fonctions, mais le processus vacille en raison de diverses difficultés techniques et d'un manque de vaccins.

- La France espère éviter une nouvelle vague -

Le ministre de la Santé Olivier Véran espère "pouvoir éviter" une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19 en France, mais n'exclut pas un nouveau confinement si nécessaire. "L'idée, c'est de gagner du temps, de limiter la casse", déclare-t-il au Journal du dimanche.

La France a fermé dimanche ses frontières aux pays extérieurs à l'Union européenne, "sauf motif impérieux". Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20.000 m2 sont parallèlement fermés et les jauges de fréquentation dans toutes les grandes surfaces vont être renforcées.

- Le Portugal limite les déplacements -

Le Portugal, frappé par une explosion des cas de coronavirus, interdit les déplacements non essentiels à l'étranger de ses ressortissants par voie aérienne, terrestre ou maritime pendant quinze jours, à partir de ce dimanche.

- Des vaccins pour les Palestiniens -

Sous pression des Nations unies, Israël va fournir 5.000 de ses doses de vaccins contre le coronavirus au personnel médical palestinien en Cisjordanie occupée, a annoncé son ministère de la Défense.

- Plus de 2,2 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 2,2 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, dimanche à 11H00 GMT. Plus de 102,5 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (439.536), suivis du Brésil (223.945), du Mexique (158.074), de l'Inde (154.274) et du Royaume-Uni (105.571).

Le nombre de victimes à l'échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.

burs-paj/cds/ayv