Mercato: jusqu'à minuit, avis de grand calme

Le nouvel attaquant de l'OM, le Polonais Arkadiusz Milik, entouré de l'entraîneur portugais André Villas Boas et du vice-président Pablo Longoria, lors de sa présentation officielle, le 26 janvier 2021 à Marseille
Le nouvel attaquant de l'OM, le Polonais Arkadiusz Milik, entouré de l'entraîneur portugais André Villas Boas et du vice-président Pablo Longoria, lors de sa présentation officielle, le 26 janvier 2021 à Marseille Christophe SIMON AFP/Archives
5 mn
Publicité

Paris (AFP)

Avant la clôture du mercato d'hiver ce lundi à minuit, les clubs de Ligue 1 guettent une dernière opportunité, à l'image du Paris SG et de Marseille, mais la situation économique difficile ne leur laisse aucune marge de manoeuvre.

Les équipes n'ont pas attendu avril pour ne pas se découvrir d'un fil. Propice aux ajustements, le marché de janvier a cette fois vu passer des dirigeants frileux.

Prises en étau par la pandémie de Covid-19 et la crise des droits TV, les équipes de l'élite, dont les pertes sont évaluées à 1,3 milliard d'euros par la Ligue (LFP) cette saison, ont rogné leur budget dépenses.

"C'est d'une logique implacable. Il n'y a pas de droits télé pour nous, pas de spectateurs. Automatiquement, il n'y a pas d'argent. Et c'est pour tout le monde", résume l'entraîneur de Metz Frédéric Antonetti.

La dernière journée du mercato s'annonce sans bouchon, dans le sens des départs comme des arrivées: dans cette conjoncture atone, les mouvements devraient rester limités.

Le Paris SG, en quête d'une opportunité via un prêt, mise sur la "créativité", maître-mot de son directeur sportif Leonardo.

Plusieurs médias rapportent son intérêt pour le milieu offensif anglais Dele Alli, que José Mourinho ne fait plus jouer à Tottenham.

- Marseille cherche un milieu -

Mais le PSG, qui a évalué à 100 millions d'euros ses pertes liées au coronavirus, doit aussi vendre. Il chercherait une porte de sortie pour Julian Draxler, en fin de contrat l'été prochain, tandis qu'Idrissa Gueye serait courtisé par Newcastle.

Dans l'exercice, Marseille a pris de l'avance. Le prêt au Genoa de Kevin Strootman, l'un des salaires les plus importants de l'effectif, ajouté au départ de Morgan Sanson à Aston Villa contre 15 M EUR ont déjà donné de l'air aux finances du club.

Ce n'est peut-être pas fini. Lundi matin, le magazine spécialisé allemand Kicker évoque l'intérêt du Hertha Berlin pour Nemanja Radonjic, pour un prêt avec option d'achat à 12 M EUR.

Côté arrivées, après celles d'Arkadiusz Milik et Pol Lirola, l'OM cherche un milieu de terrain.

"On continue à chercher une solution qui soit bonne pour le futur de l'OM. J'aurais pu être plus agressif et choisir un mec de mon choix, mais ce n'est pas le cas", a lâché vendredi l'entraîneur André Villas-Boas.

La petite phrase du Portugais, qui ne compte pas prolonger son contrat expirant en juin, a rappelé qu'à Marseille, le grand chantier allait se prolonger cet été.

Lyon se trouve dans une position similaire, avec le départ prévu de ses leaders Memphis Depay (en fin de contrat) et Houssem Aouar dans les mois à venir.

Mais cet hiver, il a laissé son effectif quasiment inchangé, le buteur algérien Islam Slimani (libre) compensant le prêt payant de Moussa Dembélé à l'Atlético de Madrid.

Lille a également vécu un hiver calme, alors que le changement de propriétaire --Gérard Lopez ayant cédé sa place de président à Olivier Létang-- laissait entrevoir le contraire, surtout du côté des ventes.

- Guilbert à Strasbourg -

Bien placé dans la course au podium, Monaco a déjà cassé la tirelire pour le prometteur milieu sénégalais Krépin Diatta, acheté au Club Bruges pour 16 M EUR, le plus gros montant dépensé par un club français cet hiver.

L'ASM devrait s'arrêter là... sauf si une opportunité se présente.

Les mal-classés guettent aussi un dernier coup, comme Saint-Etienne en quête d'un attaquant, ou Nantes, qui vise un milieu de terrain.

"Les achats panique, c'est pas bon. Je préfère m'appuyer sur les joueurs qui sont là", a affirmé l'entraîneur des Canaris Raymond Domenech dimanche, sous pression après une nouvelle défaite.

Nice pourrait attirer le défenseur Jean-Clair Todibo (FC Barcelone, prêté au Benfica), alors que l'ancien Caennais Frédéric Guilbert (Aston Villa) est arrivé en prêt à Strasbourg, qui veut remplacer Kenny Lala, en partance pour l'Olympiakos.

Le buteur de Reims Boulaye Dia, qui talonne Kylian Mbappé au classement des buteurs, dispose d'un bon de sortie, mais son entraîneur David Guion s'attend à le retrouver sous ses ordres mardi: "Il n'a donné aucun signe qui me ferait penser qu'il va nous quitter", a assuré le technicien.

Mais jusqu'à minuit, tous les jeux sont permis.