Wall Street retrouve le chemin des records

Le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 16 novembre 2020
Le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 16 novembre 2020 Angela Weiss AFP
4 mn
Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York a retrouvé le chemin des records jeudi pour le Nasdaq et l'indice élargi S&P 500, après avoir été chahutée par une poussée spéculative la semaine précédente.

Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 1,08% à 31.055,86 points. L'indice S&P 500, plus représentatif du marché américain, a engrangé 1,09% à 3.871,74 points, un nouveau record. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est lui aussi parvenu à un nouveau sommet à 13.777,74 points, progressant de 1,23%.

"C'est un marché haussier. En fait-il un peu trop, est-il sujet à correction? Bien sûr, mais il est à la hausse et les nouvelles émanant des entreprises le confirment", a jugé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors.

"La tendance est clairement à la hausse et va probablement le rester", a assuré cette analyste "même si ce ne sera pas aussi facile que l'année dernière car on part d'une plus haute valorisation".

Wall Street a conclu dans le vert pour sa quatrième séance d'affilée, rebondissant clairement après une chaotique semaine provoquée par une bataille boursière entre boursicoteurs en ligne et fonds spéculatifs autour d'actions comme celle de GameStop.

Les secousses avaient suffisamment inquiété les milieux financiers pour que la nouvelle secrétaire au Trésor Janet Yellen convoque jeudi les régulateurs des marchés.

"Nous devons vraiment nous assurer que nos marchés financiers fonctionnent correctement et que les investisseurs sont protégés", a annoncé Mme Yellen dans la matinée, avant sa rencontre avec des représentants du gendarme de la Bourse, la SEC et de la Fed notamment, dont rien n'avait filtré en fin de journée.

Le titre des magasins de jeux vidéos GameStop, au centre de cette fièvre spéculative la semaine dernière, s'est sérieusement dégonflé jeudi perdant plus de 42% après déjà perdu les deux tiers de sa valeur en première partie de semaine.

- Redevenu lui-même -

Le marché semblait donc "être redevenu lui-même", a résumé Patrick O'Hare de Briefing.

"Il se concentre à nouveau sur le potentiel d'une reprise économique. Il achète de nouveau les titres en faiblesse et il voit de nouveau des signes optimistes dans ce qui pourrait être négatif", a ajouté l'analyste.

Sur le front des données économiques, les inscriptions hebdomadaires au chômage se sont révélées meilleures que prévu: 779.000 personnes se sont inscrites au chômage, moins que les 825.000 attendues par les analystes.

Ces données tombent à la veille de la publication attendue du taux de chômage du mois de janvier. Il devrait rester stable par rapport à décembre, à 6,7%.

Au rang des résultats d'entreprises, eBay (+5,31% à la clôture) et PayPal (+7,36%) ont surpassé les attentes au 4e trimestre.

Disney a avancé de 2,15% après des efforts de l'Association des parcs d'attraction californiens pour soutenir un projet de loi qui faciliterait leur réouverture.

Apple a gagné 2,58% alors que le géant des technologies serait sur le point d'entrer en partenariat avec le sud-coréen Hyundai pour fabriquer des voitures autonomes aux Etats-Unis.

Le titre du laboratoire pharmaceutique américain Merck, qui a annoncé jeudi un changement inattendu à sa tête avec le départ de Ken Frazier du poste de directeur général, même s'il conserve celui de président du conseil d'administration, a perdu 1,67%.

Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans sur les bons du Trésor s'est apaisé, redescendant à 1,1358% contre 1,1374%, la veille et 1,1564% à l'ouverture.