Vanessa Kirby, femme passionnée et lesbienne révoltée dans son nouveau film

Primée au dernier festival de Venise, l'actrice britannique Vanessa Kirby est considérée comme l'une des favorites pour la course aux Oscars cette année
Primée au dernier festival de Venise, l'actrice britannique Vanessa Kirby est considérée comme l'une des favorites pour la course aux Oscars cette année Alberto PIZZOLI AFP/Archives
4 mn
Publicité

Los Angeles (AFP)

Vanessa Kirby aime jouer des femmes complexes et passionnées: révélée par son rôle de jeune princesse Margaret dans "The Crown", l'actrice britannique incarne dans son nouveau film, "The World to Come", une épouse qui combat les conventions et pressions sociales du 19e siècle pour vivre un amour homosexuel.

Le film, qui sort vendredi, suit deux femmes de fermiers piégées par un hiver impitoyable dans une zone reculée de l'est des Etats-Unis. Pour toute compagnie, elles doivent se contenter de leurs époux négligents et rustauds, jusqu'à ce qu'une liaison interdite et inattendue les rapproche.

"J'aime les femmes qui sont en avance sur leur temps par leur façon de voir les choses", explique Vanessa Kirby à l'AFP. "Je ne voulais pas que mon personnage ait l'air d'une oie blanche cherchant à comprendre comment fonctionne le monde... Je voulais que les gens imaginent qu'elle est animée par une énergie moderne", insiste l'actrice de 32 ans.

A l'instar de la princesse Margaret, contrainte de renoncer à un mariage avec le héros de guerre Peter Townsend, divorcé et donc persona non grata pour la famille royale, l'Histoire est remplie de personnalités féminines qui ont été "enfermées" par la société et ses attentes sur leur façon de se comporter, déplore-t-elle.

Des femmes comme Tallie, épouse fictive qu'elle incarne dans "The World to Come", "ont dû se passer la camisole de force" et n'avaient "absolument pas le choix de ce qu'elles faisaient de la vie, de leur temps, ou de leur amour et de leur coeur", estime Vanessa Kirby.

Le film est aussi "une célébration des femmes qui ont essayé de forcer le système et qui ont fini par sacrifier leur vie", ajoute-t-elle.

En 2005, "Le Secret de Brokeback Moutain" avait déjà abordé le thème d'une relation homosexuelle entre deux cowboys sur fond de grands espaces américains. Mais les films historiques sur des amours lesbiens "se sont longtemps fait attendre", note Vanessa Kirby.

Récemment, "Portrait de la jeune fille en feu" de la réalisatrice française Céline Sciamma et "Ammonite", avec Kate Winslet, se sont distingués en explorant le sujet, mais pour l'actrice britannique il ne s'agit que "d'une correction de trajectoire" bien méritée.

"Beaucoup de gens disent +Ah, il y a tant de lesbiennes en corset d'un seul coup!+", ironise sa partenaire dans "The World to Come", Katherine Waterston. "Je pense qu'en fait il n'y en a que quelques-unes. Et c'est un problème car il y a beaucoup d'histoires qui restent à raconter".

- "Des tonnes de raisons" -

"The World to Come" est produit par Casey Affleck, qui joue l'un des deux époux des protagonistes. Pour ce film, il a retrouvé Ron Hansen, auteur du roman "L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford" qui avait été adapté au cinéma et avait révélé l'acteur en 2007.

"Ces histoires sont généralement racontées du point de vue du type qui est dans son ranch au 19e siècle... sa femme ne fait que passer dans l'histoire, de la même manière que mon personnage passe dans l'histoire de notre film", explique Casey Affleck à l'AFP.

L'acteur-producteur a insisté pour avoir une femme à la réalisation, Mona Fastvold en l'occurrence, et juge qu'Hollywood n'a que trop tardé à faire raconter des histoires par des femmes.

"Pour des tonnes de raisons dont on entend davantage parler maintenant, on a vu à peu près toujours les mêmes personnes au coeur des récits. On s'y est habitués mais il y a plein d'autres histoires", lance-t-il.

Tallie et Abigail (Katherine Waterston) doivent faire tourner leur maisonnée, coupées de tout, et participer aux travaux de la ferme tout en affrontant des hivers polaires, des maladies récurrentes et même la perte d'un enfant.

Un drame que vit aussi Vanessa Kirby dans un autre film, "Pieces of a Woman".

Déjà primée à Venise pour ce rôle de mère terrassée par un accouchement à domicile qui se passe mal, Vanessa Kirby est considérée comme l'une des favorites pour la course aux Oscars dans la catégorie de la "meilleure actrice" cette année.