Open d'Australie: Thiem trop solide pour la folie Kyrgios

L'Autrichien Dominic Thiem face à l'Australien Nick Kyrgios au 3e tour de l'Open d'Australie, à Melbourne, le 12 février 2021
L'Autrichien Dominic Thiem face à l'Australien Nick Kyrgios au 3e tour de l'Open d'Australie, à Melbourne, le 12 février 2021 Paul CROCK AFP/Archives
3 mn
Publicité

Melbourne (AFP)

Dominic Thiem (3e mondial) s'est montré trop solide et trop serein pour la folie de Nick Kyrgios (47e), qu'il a battu 4-6, 4-6, 6-3, 6-4, 6-4, vendredi au 3e tour de l'Open d'Australie dans une ambiance électrique.

"Premier match contre Nick, sur son court préféré et devant un public fantastique, il y a des épreuves plus faciles... C'est un des plus grands défis de notre sport, on ne sait jamais ce qui va arriver. C'est un très grand joueur quand il est en feu comme aujourd'hui", a relevé Thiem.

Dans une John Cain Arena quasiment comble et entièrement acquise à la cause de Kyrgios, le tennis champagne de l'Australien a bien fonctionné aux deux premiers sets. Injouable, il a remporté la deuxième manche sur un ace servi à la cuiller.

Dans la foulée, Kyrgios s'est offert deux balles de break dans le premier jeu du troisième set.

A ce moment-là, "s'il avait fait le break, le match était fini", a commenté Thiem en reconnaissant avoir alors "senti l'odeur de la défaite".

"Mais je me suis battu. Et puis je me suis petit à petit habitué à son jeu, à ce court, à l'ambiance. Donc plus le match durait, mieux je me sentais", a ajouté l'Autrichien.

"Depuis l'US Open, je sais que rien n'est impossible", a souligné le joueur qui était mené deux sets à zéro par Alexander Zverev en finale à Flushing Meadows en septembre, avant de remporter son premier titre du Grand Chelem.

Il a ainsi égalisé à deux sets partout, tandis que la raquette magique de Kyrgios continuait de distiller quelques coups bluffants, mais moins nombreux.

Dans la cinquième manche, Kyrgios était sur un fil, et a fait du Kyrgios.

Ayant crié "sit (descends)" à la balle en plein échange, il a perdu le point pour "gêne".

"Vous êtes sérieux? Vous dites que ça c'est une gêne, quand les cris de certains joueurs n'en sont pas? Les cris de (la joueuse bélarusse Victoria) Azarenka ça va, mais ça non?", lui a lancé le joueur australien.

Dans le septième jeu, la solidité de Thiem a pris le dessus et l'Autrichien a fait le break et pris un avantage définitif, malgré le soutien inconditionnel et bruyant de la foule pour ce dernier match avant un reconfinement de la population de Melbourne pour cinq jours.

"Je préfère toujours jouer devant du public, même s'il n'est pas pour moi, a reconnu Thiem. Et ce soir, évidemment, il était pour son héros. Mais c'est normal. Et je préfère comme ça que sur un court vide, comme ce sera le cas malheureusement la prochaine fois. Ce soir, c'était épique et c'était un super match avant le confinement".

Au prochain tour, Thiem affrontera Grigor Dimitrov (21e), qui a eu un troisième tour facile puisqu'il a bénéficié de l'abandon de Pablo Carreno (16e) en début de deuxième manche.