Athlétisme: Tsegay brille à Val-de-Reuil, Lavillenie vite éliminé

L'Ethiopienne Gudaf Tsegay lors du 1500 m aux Championnats du monde d'athlétisme, à Doha, le 2 octobre 2019
L'Ethiopienne Gudaf Tsegay lors du 1500 m aux Championnats du monde d'athlétisme, à Doha, le 2 octobre 2019 Giuseppe CACACE AFP/Archives
3 mn
Publicité

Val-de-Reuil (France) (AFP)

L'Ethiopienne Gudaf Tsegay a signé dimanche à Val-de-Reuil la meilleure performance mondiale de l'année sur 800 m, lors d'un meeting en salle marqué par la nette victoire de Grant Holloway sur 60 mètres haies et la sortie précoce de Renaud Lavillenie à la perche.

Cinq jours après avoir battu le record du monde sur 1.500 m à Liévin, l'athlète éthiopienne a réussi la meilleure performance mondiale de 2021 sur 800 m.

Tsegay a bouclé les quatre tours de piste en 1 min 57.52 sec, améliorant de deux secondes son record personnel, et presque d'autant le précédent record de l'année 2021 jusque-là détenu par la Britannique Keely Hodgkinson (1:59.03 à Vienne fin janvier).

"Ça a été une très bonne semaine", s'est réjouie l'athlète de 24 ans. "Mon objectif reste les Jeux olympiques" de Tokyo (23 juillet-8 août), a-t-elle ajouté.

L'autre vedette du meeting aura été Grant Holloway. Vainqueur en 7.41 du 60 m haies, l'Américain de 23 ans a distancé de plus de 20 centièmes ses deux plus proches poursuivants.

- Lavillenie sans "repères" -

"Je ne cherche vraiment pas à décrocher des records", a assuré Holloway à l'arrivée, alors qu'il est resté dimanche relativement loin de la marque de 7.30 de Colin Jackson, établie en 1994. "Les records ne viennent pas simplement à toi!"

Si Holloway est reparti de Val-de-Reuil hilare, s'écriant "I love Val-de-Reuil" une bouteille de vin rouge à la main, la journée a été plus morose pour Renaud Lavillenie.

Le champion olympique 2012 de saut à la perche a quitté le meeting dès son entrée en lice, échouant à trois reprises à franchir la première barre fixée à 5,62 m.

"Je n'ai jamais trouvé le feeling dans la salle. Je n'ai pas réussi à trouver mes repères", a déploré le perchiste français, qui a affirmé avoir été gêné par l'éclairage de la salle, à trois semaines des championnats d'Europe de Torun (5-7 mars).

Autre tête d'affiche, le recordman du triple saut Hugues Fabrice Zango a signé un saut à 17,51 m, "une performance plus ou moins respectable" de son propre aveu, mais loin des 18,07 m qui lui ont permis d'entrer dans l'histoire mi-janvier, en devenant le premier homme à franchir les 18 mètres en salle.

"Enchaîner deux concours de triple saut dans une même semaine, c’est assez compliqué", a concédé le Burkinabé, cinq jours après son saut à 17,82 m à Liévin.

A la hauteur, la championne olympique d'heptathlon Nafissatou Thiam a terminé deuxième du concours (1,86 m), derrière l'Ukrainienne Iryna Gerashchenko (1,90 m).

Côté français, Baptiste Mischler a réalisé le minimum requis par la Fédération en vue des championnats d'Europe, terminant cinquième en 3 min 38.85 sec.