L1: Rennes chute 2-0 face à Saint-Etienne

L'attaquant gabonais Denis Bouanga a ouvert le score pour Saint-Etienne lors du match de Ligue 1 à Rennes, le 14 février 2021
L'attaquant gabonais Denis Bouanga a ouvert le score pour Saint-Etienne lors du match de Ligue 1 à Rennes, le 14 février 2021 LOIC VENANCE AFP
3 mn
Publicité

Rennes (AFP)

Rennes a encore fragilisé ses rêves européens en s'inclinant 2-0 face à des Stéphanois en pleine relance, dimanche au Roazhon Park pour la 25e journée de Ligue 1.

Sortis en Coupe de France, repoussés à 11 points du quatrième Monaco, les Rennais n'ont plus que leur 5e place au championnat à défendre cette saison. Mais avec une seule victoire depuis la reprise en janvier et un jeu toujours aussi stérile, la tâche s'annonce ardue.

D'autant que les postulants se bousculent derrière, en particulier Montpellier, vainqueur samedi de Lyon et prochain adversaire des hommes de Julien Stéphan.

Pour Saint-Etienne en revanche, c'est une 3e victoire en 4 matches, de quoi refaire le plein de points et s'éloigner un peu plus de la zone rouge.

Eliminés tous les deux jeudi en 32e de Coupe de France, le finaliste et le demi-finaliste de la saison dernière n'ont pas affiché le même appétit pour leur retour en championnat.

"On pousse, on pousse!": dès le début, Claude Puel a donné le ton. Sur le terrain, ses joueurs se sont en effet montrés volontaires face à des Rennais encore une fois empruntés.

Comme souvent, les Rouge et Noir ont gardé le ballon, avec 73% de possession de balle mais malgré quelques belles accélérations de Jérémy Doku, ils ont manqué de vitesse et de précision face au pressing stéphanois.

A contrario, les Verts ont su profiter des ballons perdus ou donnés par les Rennais pour se projeter rapidement vers l'avant, avec Wahbi Khazri et Denis Bouanga partant sans cesse dans le dos de la défense.

Et sur un nouveau contre, Bouanga a pénétré dans la surface et s'est appuyé sur Yvan Neyrou pour se défaire de défenseurs peu concentrés et dégainer une frappe croisée dans le petit filet intérieur (0-1, 27e).

Rennes a tenté d'accélérer peu avant l'heure de jeu, mais a continué de buter par manque de justesse ou à se heurter à une défense motivée, à l'image d'une frappe de Yann Gboho contrée par Pape Abou Cissé (65e).

En face, Saint-Etienne est resté dangereux en contre, d'abord avec une frappe flottante de Bouanga passée juste au-dessus (59e). Puis Arnaud Nordin, décalé sur la droite par Zaydou Youssouf, a pris Nayef Aguerd de vitesse pour décocher une frappe croisée comme calquée sur le premier but (0-2, 71e), pour la plus grande joie de Puel.

Bouanga a même failli alourdir la marque avec une frappe déviée juste au-dessus (87e).