Basket: avec Thomas Heurtel, les Bleus veulent valider leur ticket pour l'Euro-2022

Le meneur français Thomas Heurtel (g) lors du 8e de finale de l'Euro 2017 face à l'Allemagne, à Istanbul, le 9 septembre
Le meneur français Thomas Heurtel (g) lors du 8e de finale de l'Euro 2017 face à l'Allemagne, à Istanbul, le 9 septembre OZAN KOSE AFP/Archives
4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Pour valider leur billet pour l'Euro-2022, les basketteurs français sont à Podgorica pour y affronter le Monténégro samedi (20h45) et la Grande-Bretagne lundi (17h00) en qualifications, avec la présence notable de Thomas Heurtel au poste de meneur.

Entre sa grave blessure (rupture partielle du tendon rotulien) à l'été 2019 lors de la préparation pour le Mondial et les matches d'Euroligue avec le FC Barcelone lors des fenêtres internationales, Thomas Heurtel n'a plus eu l'occasion d'enfiler le maillot de l'équipe de France depuis le 5 août 2019 (défaite 74-69 en amical contre la Turquie).

En décembre, le joueur formé à Pau s'est retrouvé au cœur d'une brouille avec le Barça. Il a quitté en mauvais termes le club où il évoluait depuis 2017, après l'épisode humiliant qui a vu le groupe rentrer en Catalogne depuis Istanbul sans lui. Un épisode qui a abouti à la résiliation du contrat le 19 janvier, déjà évoquée par les deux parties.

Le meneur de 31 ans n'a plus joué une seule minute d'un match de basket depuis le 13 décembre, et se retrouve sans club. "Ça a été un mois très compliqué pour moi et ma famille. J'ai déjà tourné la page et j'espère que le futur sera brillant", a-t-il espéré en conférence de presse.

Ses journées en Catalogne avant de rejoindre l'équipe de France, il les a passées à s'entraîner dans une salle à Barcelone, seul de son côté avec un préparateur physique, à raison de deux séances par jour matin et après-midi.

"J'ai fait du mieux possible pour venir en équipe de France et garder la forme", a-t-il expliqué depuis la bulle monténégrine, intégrée par les Bleus en début de semaine.

- "Jeu offensif plus varié" -

"Je suis content de remettre ce maillot, surtout après ma blessure et le Championnat du monde que j'avais loupé. Content aussi de retrouver les sensations en cinq contre cinq en basket. Content de reprendre du plaisir à rejouer au basket", a-t-il ajouté.

Dans la perspective d'une éventuelle sélection pour les Jeux de Tokyo-2020 (23 juillet-8 août), Heurtel devra après la fenêtre internationale choisir entre les "différentes propositions", dont l'Asvel, qu'il a reçues. "Je n'ai pas encore pris ma décision si j'allais finir ma saison dans un club ou pas".

"L'arrivée de Thomas, c'est un plus pour nous. Il a un jeu offensif plus varié que moi. On sait qu'il a l'expérience et le niveau. C'est une chance de l'avoir dans le groupe et on va l'utiliser", a souligné vendredi le capitaine des Bleus, Andrew Albicy.

La qualification pour le prochain Championnat d'Europe, repoussé d'un an (1er-18 septembre 2022) en raison de la pandémie de Covid-19, passera par une victoire soit contre le Monténégro samedi, soit contre la Grande-Bretagne lundi.

Samedi face au Monténégro, "il va falloir faire attention à leur jeu dos au panier, parce qu'ils sont efficaces en attaque. On va devoir défendre dur sur eux et en attaque les impacter athlétiquement, surtout avec Mathias (Lessort) et Jerry (Boutsiele)", a glissé Alexandre Chassang.

Lors du match aller en février 2020 à La-Roche-sur-Yon, les joueurs de Vincent Collet avaient surclassé le Monténégro (85-66), qui ne pourra pas compter samedi sur le soutien de ses supporters, car le match se déroulera à huis clos dans la salle de Podgorica, en raison de la pandémie de Covid-19.