Coronavirus: le point sur la pandémie

Jane Malysiak, 84 ans, première personne à être vaccinée contre le coronavirus en Australie, le 21 février à Sydney
Jane Malysiak, 84 ans, première personne à être vaccinée contre le coronavirus en Australie, le 21 février à Sydney Steven SAPHORE AFP
4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- L'Australie commence à vacciner -

Après la Nouvelle-Zélande samedi, c'est au tour de l'Australie de commencer sa campagne de vaccination ce dimanche. Des membres du gouvernement australien ont été parmi les premiers à recevoir une dose du vaccin, dans le but de renforcer la confiance de la population.

Cette opération intervient au lendemain de manifestations contre la vaccination ayant rassemblé des milliers de personnes. Selon une enquête de l'Australian National University, près de 22% des Australiens n'envisagent pas de se faire vacciner.

- Londres promet une première dose pour tous -

Le Premier ministre britannique Boris Johnson promet que tous les adultes recevront une première dose de vaccin d'ici fin juillet et tous les plus de 50 ans d'ici mi-avril. A ce jour, un quart de la population britannique a reçu la première dose de vaccin, mais moins d'1% de la population a reçu la deuxième dose.

M. Johnson doit annoncer lundi au Parlement sa feuille de route pour un déconfinement qu'il souhaite "prudent et progressif".

- Plus de 204 millions de doses -

A l'échelle mondiale, plus de 204,88 millions de doses de vaccins antiCovid ont été administrées dans au moins 109 pays ou territoires, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11H00 GMT. Un chiffre toutefois sous-estimé, la Chine et la Russie n'ayant pas communiqué de données depuis le 9 février.

- Canada : dépistage à la frontière -

Le Canada, inquiet de la progression des variants réputés plus contagieux, imposera à compter de lundi des tests de dépistage à sa frontière terrestre avec les Etats-Unis, actuellement accessible uniquement pour les déplacements "essentiels".

- L'OMS exhorte la Tanzanie à agir -

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle la Tanzanie à prendre des mesures pour protéger ses citoyens, mais aussi les populations des pays visités par des Tanzaniens, alors que le président tanzanien John Magufuli n'a de cesse de minimiser la dangerosité du coronavirus.

Ces dernières semaines, le pays est frappé par une vague de décès officiellement attribués à des pneumonies.

- La Moselle, zone à haut risque ? -

La Moselle (nord-est de la France), déjà classée "zone à risque" par l'Allemagne, pourrait monter d'un cran, en étant considérée comme "zone à forte incidence", voire "zone touchée par les variants du virus", lors d'une réunion prévue lundi autour de la chancelière Angela Merkel, selon le groupe de presse régional Funke.

Si cela se concrétisait, Berlin pourrait exiger à toute personne entrant sur son territoire en provenance de ce département frontalier de présenter un test négatif de moins de 48 heures maximum.

- Plus de 2,46 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 2,46 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, sur plus de 111 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP dimanche à 11H00 GMT. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (497.648), devant le Brésil (245.977) et le Mexique (179.797).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

burs-jah/frd/at