Judo: Riner renonce à Tashkent et Tbilissi pour donner "priorité à l'entraînement"

Paris (AFP) –

Publicité

Teddy Riner, actuellement en stage au Maroc, préfère donner la "priorité à l'entraînement" et ne combattra pas au Grand Slam de Tashkent (Ouzbékistan) ce week-end, a appris l'AFP auprès de son entourage mercredi.

Riner (31 ans), qui a renoué avec la victoire mi-janvier au Masters de Doha pour son retour en compétition internationale presque un an après sa défaite à Paris - alors sa première depuis près de neuf ans et demi -, ne participera pas non plus au Grand Slam de Tbilissi organisé à la fin du mois, a également indiqué son entourage.

"Priorité à l'entraînement", explique son entraîneur Franck Chambily.

"En stage technique et physique au Maroc (...) La forme et la confiance sont là, l'opposition aussi, c'est tout bon pour la prépa #Tokyo2020", tweetait Riner il y a une semaine.

Son calendrier de compétition dans la dernière ligne droite avant les Jeux olympiques de Tokyo, désormais dans moins de cinq mois, reste à préciser.

Deux autres Grand Slam, la catégorie de tournois la plus prestigieuse du circuit mondial, à Antalya (1er-3 avril) et à Kazan (5-7 mai), plus des Championnats d'Europe, mi-avril à Lisbonne, et des Championnats du monde, à Budapest à seulement sept semaines des JO, sont encore programmés d'ici la fin de la période de qualification olympique le 28 juin.

Son actuelle 15e place au classement olympique assure virtuellement à Riner sa qualification, mais elle ne lui permet pas tout à fait de prétendre à un statut de tête de série et à un tableau potentiellement plus favorable.

Le double champion olympique en titre des poids lourds et décuple champion du monde (huit fois en +100 kg, deux en toutes catégories), ambitionne de conquérir un troisième sacre historique dans la capitale japonaise.

Seul le Japonais Tadahiro Nomura, en poids légers, a pour l'instant réalisé l'exploit de devenir triple champion olympique de judo (1996, 2000 et 2004).