Pour son retour en F1, Aston Martin veut "tirer le meilleur" de Vettel

Paris (AFP) –

Publicité

Aston Martin a présenté mercredi sa monoplace pour un retour ambitieux en Formule 1 après 61 ans d'absence, avec la volonté de "tirer le maximum" de son nouveau pilote Sebastian Vettel, quadruple champion du monde en perte de vitesse.

Si Aston Martin revient après deux participations en 1959 et 1960, l'écurie ne recommence pas de zéro. Elle remplace en effet Racing Point, nom utilisé ces deux dernières années après le rachat de Force India, et espère entrer dans une autre dimension, notamment grâce à son pilote allemand.

Quatre fois champion du monde avec Red Bull entre 2010 et 2013, Vettel n'a pas eu le même succès avec Ferrari et sort d'une année catastrophique achevée à la 13e place du championnat pilotes.

"Je suis convaincu que nous pouvons remettre +Seb+ au bon endroit", a expliqué le Team Principal Otmar Szafnauer lors d'un point presse organisé en marge de la présentation de la nouvelle monoplace, baptisée AMR21. Elle roulera lors des essais de pré-saison, du 12 au 14 mars à Bahreïn, avant le premier Grand Prix à Bahreïn le 28 mars.

"Il est incroyablement détendu et s'intègre très rapidement dans l'équipe. Ses contributions ont commencé immédiatement et je pense donc que nous allons tirer le meilleur de +Seb+. Je pense qu'il est au pic de sa carrière".

Vettel, "évidemment pas satisfait de la façon dont s'est déroulée l'année dernière en termes de performance", assure n'avoir "aucun regret": "Je suis vraiment en paix avec l'année dernière".

"Je suis surtout tourné vers cette année, je l'attends avec impatience et j'ai bien sûr de très, très grandes attentes", a indiqué, également en conférence de presse virtuelle, le nouveau coéquipier du Canadien Lance Stroll.

Champion tous les ans chez les pilotes et les constructeurs depuis 2014, "Mercedes est favori, ce n'est pas une grande surprise", affirme Vettel, qui veut rester "réaliste": "c'est un nouveau départ pour nous". Pour lui et pour Aston Martin.

L'écurie détenue par le milliardaire canadien Lawrence Stroll (le père de Lance), qui a racheté Aston Martin en 2020, a mis les petits plats dans les grands pour ce nouveau départ.

Le film de présentation est musclé avec, en guest stars, la star du football américain Tom Brady et même James Bond en personne, alias Daniel Craig, habitué à conduire des Aston Martin dans les derniers épisodes de la saga 007.

Pour l'esthétique, la monoplace abandonne le rose des Racing Point et adopte un vert bouteille plus élégant, celui plus traditionnel des voitures de course britanniques.