Australie: u groupe de télévision suspend la diffusion de programmes de chaînes chinoises

Sydney (AFP) –

Publicité

Le groupe de télévision australien SBS a annoncé vendredi la suspension de la diffusion de programmes de chaînes d'Etat chinoises après avoir été saisi par une organisation des droits de l'Homme.

SBS a indiqué que, selon l'organisation Safeguard Defenders, CGTN et CCTV ont diffusé dans le cadre des programmes incriminés au moins 56 aveux de prisonniers obtenus sous la contrainte et la torture entre 2013 et 2020.

"SBS reçu une plainte qu'elle examine actuellement", a déclaré un porte-parole du radiodiffuseur.

"Compte tenu des sérieuses inquiétudes qu'elle suscite et de la complexité du sujet concerné, nous avons pris la décision de suspendre la diffusion des journaux d'informations de la CGTN et de la CCTV le temps de procéder à une évaluation de ces services", a précisé le groupe SBS, qui est subventionné par le gouvernement australien.

La chaîne australienne diffuse quotidiennement deux journaux télévisés, l'un de 15 minutes et l'autre de 30, provenant de ces deux chaînes. L'un est en mandarin et l'autre en anglais.

Cette décision intervient un mois après le retrait par le régulateur britannique des communications, l'Ofcom, de la licence de la chaîne de télévision chinoise CGTN, considérant qu'elle était assujettie dans les faits au Parti communiste chinois.

Cette annonce pourrait porter un nouveau coup aux relations entre Pékin et Canberra qui sont au plus bas depuis des décennies.