Biathlon: jour de gloire pour Simon Desthieux à Nove Mesto

Paris (AFP) –

Publicité

Enfin ! Le Français Simon Desthieux a remporté samedi sa première victoire individuelle en Coupe du monde à l'occasion du sprint de Nove Mesto en République Tchèque.

Desthieux, 29 ans, s'est montré intraitable au tir (10 sur 10) pour devancer le Suédois Sebastian Samuelson de 2 sec 4/10e et l'Allemand Arnd Peiffer de 4 sec 4/10e, troisième.

Le Français concrétise ainsi enfin en Coupe du monde, lui qui avait pour le moment réussi à monter à sept reprises sur le podium, mais sans succès.

Ses titres de gloire, Desthieux les a surtout décrochés par équipes, en tant que membre d'une équipe de France en or, marquée par le titre olympique en relais mixte à Pyeongchang 2018, et le titre mondial avec les messieurs en 2020 à Antholz-Anterselva.

Ce succès signe aussi une année 2021 riche pour le natif de Belley dans l'Ain sur le plan individuel.

Il avait ainsi décroché le 12 février la médaille d'argent du sprint lors des Mondiaux de Pokljuka (Slovénie).

"On pourra appeler ça l'année de la patience parce qu'entre la médaille sur les Mondiaux et (...) aujourd'hui...", a-t-il commenté sur la chaîne L'Equipe alors que la victoire se dessinait.

"Je cours après depuis tellement longtemps, je n'ai même plus de mots. C'était une course difficile, je n'étais pas très serein, je me questionnais sur ma forme et au final ça fait plaisir. C'est quand je suis dans le doute que je sors des belles courses. J'ai fait de très beaux tirs, comme lors des Mondiaux, avec aussi un niveau de forme correcte, et au bout ça donne un bon biathlon, complet", a-t-il souligné.

Le favori et leader du général de la Coupe du monde, le Norvégien Johannes Thingnes Boe a lui raté sa cible, avec trois fautes qui l'ont repoussé à la 11e place finale, à 38 secondes de Desthieux, perdant des points par rapport à son rival et compatriote Sturla Holm Laegreid (4e).

Emilien Jacquelin, auteur de tirs cauchemardesques lors du relais (7 fautes) vendredi, a lui pris la 8e place de la course, juste derrière un autre Tricolore Quentin Fillon-Maillet (7e à 26.9 sec).

Chez les femmes, et malgré une faute au tir, c'est la Norvégienne Tiril Eckhoff qui a remporté le sprint devant l'Ukrainienne Yuliia Dzhima et l'Italienne Lisa Vitozzi.

Eckhoff conforte ainsi sa place en tête du classement général de la Coupe du monde, d'autant que sa principale rivale et compatriote, Marte Olsbu Roeiseland, n'a pris que la septième place de l'épreuve du jour, et que la Suédoise Hanna Oeberg, a elle complètement craqué (36e).

La première Française, Justine Braisaz-Bouchet a terminé à la 9e place, à une trentaine de secondes de Eckhoff.

La poursuite de dimanche s'annonce toutefois spectaculaire puisque les sept premières du sprint se tiennent en moins de 20 secondes.

La poursuite dames est programmée à 12h00 dimanche, suivie de la poursuite messieurs à 16h00.