C1 dames: Les Parisiennes mettent un pied en quart de finale

Saint-Germain-en-Laye (AFP) –

Publicité

Les filles du PSG ont déjà un pied en quart de finale de Ligue des champions après leur victoire 5-0 mardi en 8e aller face aux Tchèques du Sparta Prague, battues notamment par un doublé et une passe décisive de Marie-Antoinette Katoto.

Le club de la capitale devra terminer le travail le 17 mars en République tchèque, mais il peut déjà avoir un oeil attentif au tirage au sort des quarts de finale, effectué dès vendredi à Nyon (Suisse).

A Saint-Germain-en-Laye, les Parisiennes ont converti leur nette suprématie dès la première période grâce à la buteuse Katoto (29e, 36e), devenue passeuse décisive après la pause pour Ramona Bachmann (56e). Ashley Lawrence (64e) et Luana (79e) ont alourdi le score.

Elles se présenteront avec un moral au zénith samedi (21h) chez les Lyonnaises pour une rencontre cruciale en championnat. Le PSG, leader de la D1 devant l'OL, ne pouvait pas rêver d'une meilleure préparation avant d'aller défier ses rivales, qu'elles avaient battues 1-0 en novembre au Parc.

"On fait tout pour bien se préparer et ça se sent, les filles sont très concernées et sont bien aussi psychologiquement", a commenté l'entraîneur parisien Olivier Echouafni, fier de la "maturité" affichée par les joueuses.

- Baltimore, rampe de lancement -

Sous les yeux du directeur sportif Leonardo, présent dans l'unique tribune du stade Georges-Lefèvre, les Parisiennes ont été dominatrices de bout en bout mardi face à un adversaire loin de leur standing et incapable d'approcher la cage de Christiane Endler.

Pour voir des occasions, il fallait regarder du côté du but tchèque, visé par plusieurs raids des Rouge et Bleu. Katoto a allumé une première mèche (4e), Bachmann a tenté sa chance de loin (24e) et Sara Dabritz a mis en difficulté la gardienne, contrainte de s'y reprendre à deux fois (28e).

La solution est venue de la grande Katoto qui, du haut de son mètre quatre-vingt sept, a repris par deux fois de la tête des centres fournis de sa droite par Baltimore, la néo-internationale de 21 ans qui réalise une saison de feu.

A l'heure de jeu, Echouafni a sorti la double buteuse pour la préserver en vue du choc à Lyon samedi. Cela n'a pas empêché sa comparse Baltimore d'ajouter une troisième passe décisive en direction de Lawrence.

"Sandy a pris de la maturité, de l'expérience et elle a confiance, elle enchaîne les matches, automatiquement elle montre ses qualités. C'est une joueuse formidable, très tonique, techniquement c'est une des meilleures de notre championnat", a salué Echouafni.