Canada: action collective en justice d'anciennes nageuses pour harcèlement

Montréal (AFP) –

Publicité

Cinq anciennes nageuses de l'équipe nationale canadienne de natation artistique ont déposé mardi une demande d'action collective en justice contre leur fédération, pour abus psychologique, négligence et harcèlement, selon le document consulté par l'AFP.

Cette requête en recours collectif a été déposée devant la Cour supérieure du Québec à la demande de Chloé Isaac, Gabrielle Boisvert, Erin Willson, Sion Ormond et Gabriella Brisson.

Les anciennes nageuses, qui étaient âgées de 17 à 24 ans lorsqu'elles étaient membres de la fédération, accusent plusieurs entraîneurs et adjoints de Natation Artistique Canada. Les faits se seraient produits à partir de 2010.

Gabrielle Boisvert, membre de l'équipe nationale de 2015 à 2018, a expliqué avoir subi de "l'abus psychologique, du harcèlement psychologique, négligence aussi", dans un entretien à la chaîne publique Radio-Canada.

"On vous fait sentir comme la pire nageuse, comme la pire personne. On vous dénigre. On vous fait sentir comme si vous étiez là par défaut, parce qu'il n'y a pas assez de nageuses et non par talent", a-t-elle expliqué.

En outre, le document souligne "l'obsession" de l'ancienne entraîneuse Julie Sauvé, décédée en 2020, pour l'apparence des nageuses qui devaient "perdre une quantité excessive de poids pour satisfaire son idéal tordu, irréalisable et malsain de la parfaite nageuse artistique".

Au total, les anciennes nageuses demandent 250.000 dollars canadiens (166.000 euros) de dommages et intérêts et d'autres sommes à déterminer en préjudices moraux.

"J'ai été extrêmement choquée et peinée d'entendre les témoignages des anciennes athlètes de l'équipe de Natation artistique Canada", a regretté Isabelle Charest, ministre québécoise déléguée à l'Education et responsable de la Condition féminine.

"C'est inacceptable que des jeunes filles passionnées et promises à un brillant avenir aient vu leur sport devenir un élément négatif de leur vie", a ajouté sur Twitter Mme Charest, ancienne triple médaillée olympique du Canada en patinage de vitesse courte piste.

En réaction, Natation artistique Canada a salué "le courage dont ont fait preuve les anciennes athlètes de l'équipe nationale pour prendre la parole", dans un communiqué.

"Notre organisation a reconnu qu'il y avait eu des problèmes par le passé", a souligné sa directrice Jackie Buckingham, ajoutant que la fédération a pris des mesures à l'automne pour corriger la situation.