Tennis: Evans sera le premier adversaire de Federer en 13 mois à Doha

Doha (AFP) –

Publicité

Le Britannique Daniel Evans (28e mondial) s'est qualifié mardi pour le 2e tour du tournoi ATP 250 de Doha, où il aura l'honneur d'être le premier adversaire de Roger Federer pour le retour du Suisse à la compétition après treize mois d'absence.

Evans a écarté le Français Jérémy Chardy (54e) 6-4, 1-6, 6-2 au premier tour, sous les yeux de Federer, installé brièvement en tribunes aux côtés de son entraîneur Ivan Ljubicic.

Toujours classé 6e à l'ATP, Federer était exempté de premier tour et fera son retour en compétition mercredi, plus de 400 jours après son dernier match officiel, sa demi-finale de l'Open d'Australie 2020 perdue face à Novak Djokovic.

Entretemps, le Suisse, qui aura 40 ans en août, a été opéré deux fois du genou droit. Mais il est apparu très "heureux" et enthousiaste à l'idée de reprendre la compétition.

"Le tennis, c'est comme le vélo: je sais faire", a-t-il assuré en conférence de presse avant le début du tournoi, en expliquant que sa seule incertitude concernait la réponse de son genou à l'enchaînement des matches.

Ce retour après 13 mois et deux opérations, "ça prouve à quel point il aime ce sport et qu'il pense pouvoir encore réussir de grandes choses. Je ne pense pas qu'il soit là pour remporter des tournois 250, avec tout le respect que je dois à ces tournois. Je pense que ses objectifs sont plus élevés que de simplement gagner sur le circuit. Donc c'est bien qu'il soit de retour ici pour le tournoi, mais c'est surtout bien pour lui et pour le tennis: ça nous permet de le voir encore et je pense qu'il peut encore faire de bons résultats en Grands Chelems", a estimé Evans.

Le joueur britannique est un de ceux qui savent le mieux où en est Federer car il s'entraîne depuis deux semaines avec lui.

"Il m'est apparu en forme à l'entraînement. S'il est vraiment en forme, ça va être difficile pour moi. Mais je vais en profiter, je pense qu'il y aura autant de public qu'il pourra y en avoir (en fonction des mesures sanitaires, ndlr) et c'est toujours sympa de jouer de nuit, surtout contre un joueur comme Roger", a estimé Evans.