C1: le 8e retour Manchester City-Mönchengladbach à Budapest le 16 mars (UEFA)

Londres (AFP) –

Publicité

Le huitième de finale retour de Ligue des champions entre Manchester City et Mönchengladbach se déroulera, comme le match aller, à Budapest, en raison des restrictions de déplacements liées à la pandémie de Covid-19, a annoncé mercredi l'UEFA.

Le match reste programmé le 16 mars à 20H00 GMT (21h00 française). A l'aller, Manchester City l'a emporté 2 à 0.

City connaît donc le même traitement que Liverpool face à Leipzig, le match aller, "à domicile" pour les Allemands --lui aussi remporté 2-0 par le club anglais-- ayant eu lieu dans la capitale hongroise où se disputera dans la soirée le retour.

Pour Leipzig, la décision s'expliquait par les mesures mises en place par les autorités régionales du Land de Saxe (est de l'Allemagne) concernant les personnes voyageant dans des pays où la circulation des variants plus dangereux du coronavirus est importante.

Au retour d'Angleterre, toute l'équipe de Leipzig aurait été soumise à une quarantaine stricte.

Mönchengladbach, club de Rhénanie du nord-Westphalie (ouest), semblait bénéficier d'un régime plus souple et le directeur sportif du Borussia, Max Eberl, avait encore confirmé vendredi dernier que le match retour se jouerait bien à l'Etihad.

"Si nous avions eu des problèmes à respecter notre programme de matches en Bundesliga, Manchester aurait dû trouver un stade de remplacement. Mais ce n'est pas la cas", avait-il assuré à des médias allemands.

L'Uefa a, en tout cas, remercié les deux clubs ainsi que la fédération hongroise de football pour leur coopération dans cette reprogrammation.

La double confrontation anglo-allemande n'est pas la seule affectée par les mesures prises un peu partout en Europe pour reprendre le contrôle face à la pandémie.

L'Uefa avait annoncé la semaine dernière que le huitième de finale retour entre les Norvégiens de Molde et les Espagnols de Grenade se jouera lui aussi à Budapest, le 18 mars.

Les matches de sélections nationales ne sont pas épargnés non plus.

Le Portugal-Azerbaïdjan du 24 mars, dans le cadre des qualifications pour le Mondial-2022, se tiendra à Turin, et le Norvège-Turquie du 27 mars a été déplacé en Espagne.

Ces annonces interviennent alors que le débat sur l'organisation de l'Euro-2020, reporté à cet été, a été relancé par la proposition des Britanniques d'accueillir davantage de matches, voire toute la compétition.

Mais, pour le moment, l'UEFA s'en tient à son projet d'organiser des rencontres dans 12 villes: Londres --où se dérouleront notamment les demi-finales et la finale--, Glasgow, Dublin, Amsterdam, Copenhague, Saint-Pétersbourg, Bilbao, Munich, Budapest, Bakou, Rome et Bucarest.