Biathlon: Fillon-Maillet retrouve le sourire

Nové Mesto na Morave (République Tchèque) (AFP) –

Publicité

Malheureux aux Mondiaux de Pokljuka, le Français Quentin Fillon-Maillet a retrouvé le sourire en s'offrant le sprint de Nove Mesto, jeudi en Coupe du monde de biathlon.

Ce deuxième succès de la saison a de quoi remonter le moral du Jurassien, après les déboires vécues en Slovénie en février. Arrivé aux Championnats du monde avec la ferme intention de se racheter d'un début d'hiver très compliqué, Fillon-Maillet avait quitté la compétition la tête basse, sans titre et avec une seule médaille dans les bagages (le bronze de la mass start), laissant le beau rôle à son coéquipier Emilien Jacquelin, sacré pour la 2e fois lors de la poursuite.

La victoire acquise à Nove Mesto ne le consolera pas de ses désillusions passées, lui qui espérait être un des principaux acteurs de la lutte pur le gros globe de cristal. Mais elle lui permettra peut-être de terminer au moins cet exercice sur une belle dynamique. A quatre épreuves du dénouement, le Français met la pression sur le Norvégien Tarjei Boe pour le gain de cette 3e place du classement général qu'il a occupée les deux années précédentes.

Auteur d'un sans-faute au tir, Fillon-Maillet a régné sur ce sprint, devançant Tarjei Boe et l'Italien Lukas Hofer, pour gagner la 5e course de sa carrière sur le circuit. Une première dans cette spécialité.

- "Récompense" -

"C'est une grosse grosse satisfaction, a-t-il déclaré. En début de saison, c'est surtout le ski qui me manquait et aux Mondiaux c'était le tir. Aujourd'hui, je fais une course parfaite. C'est une belle récompense parce qu'il y a eu beaucoup de déceptions. Je me suis mis de très hauts objectifs et finir sur des places en-dessous, c'est frustrant et c'est dur. Une victoire comme celle-ci, c'est quelque chose que j'attendais plus régulièrement et elle est d'autant plus grande, vu les difficultés passées."

"J'ai beaucoup travaillé mon tir pour continuer à avancer et ne pas attendre que les choses se fassent toutes seules. Aujourd'hui, c'est la récompense de mon implication", a-t-il ajouté.

Derrière Fillon-Maillet, deux autres Français ont également brillé. Emilien Jacquelin a échoué au pied du podium (4e) alors qu'Antonin Guigonnat, médaillé d'or du relais mixte simple aux Mondiaux (avec Julia Simon), a pris la 6e position, son meilleur résultat de la saison.

La lutte pour le gros globe de cristal reste toujours aussi indécise. Le Norvégien Sturla Holm Laegreid, révélation de cet exercice 2020-2021 (24 ans), a terminé 5e et grappillé 8 points au leader et double tenant du titre Johannes Boe, seulement 9e. Laegreid revient à 25 longueurs de Boe.

Selon le règlement de la Fédération internationale de biathlon (IBU), il faudra toutefois retrancher en fin de saison les quatre plus mauvais résultats de chaque biathlète. A ce compte, Laegreid possède virtuellement quatre points d'avance sur son compatriote.