NBA: les Mavericks matent les Spurs, grâce à Doncic et Porzingis

Los Angeles (AFP) –

Publicité

Dallas, grâce à un nouveau triple-double de Luka Doncic, a enregistré un 4e succès d'affilée aux dépens de San Antonio, tandis que Memphis a aisément battu Washington, mercredi en NBA, en matches en retard de la première partie de saison.

La seconde moitié du championnat débute jeudi, mais la ligue nord-américaine de basket a imposé à ces quatre équipes un retour anticipé sur les parquets après une pause de cinq jours.

Cela n'a pas perturbé les Mavericks, dont la forme était ascendante ces dernières semaines, de la maintenir, avec ce 8e succès en dix matches (115-104) face à des Spurs qui étaient devant au score à la mi-temps (59-52) et qui ont fini par craquer au dernier quart-temps face aux coups de boutoirs du Letton Kristaps Porzingis qui a réussi 13 de ses 28 points (14 rbds) durant cette période-clé.

Le prodige slovène Luka Doncic a été légèrement moins prolifique avec ses 22 points, plombé par une adresse en berne à longue distance (2/10), mais ses 12 passes et 12 rebonds lui ont permis de réaliser le 33e triple-double de sa jeune carrière. A 22 ans, et seulement 166 matches NBA au compteur, il se retrouve 11e, à égalité avec Bob Cousy, au classement de tous les temps.

"On n'a pas si bien joué que cela ce soir je trouve, mais on s'améliore un peu plus à chaque rencontre", a commenté, satisfait, la star de Dallas, qui demeure 8e à l'Ouest juste derrière San Antonio.

Dans l'autre match de la soirée, les Grizzlies ont été largement supérieurs aux Wizards, s'imposant (127-112).

Le pivot lituanien Jonas Valanciunas a été l'homme fort de Memphis, ses 29 points, 20 rebonds et 4 contres causant des dégâts considérables à l'intérieur.

A ses côté, la jeune star Ja Morant a lui aussi été prépondérant avec 21 points, 10 passes - dont une de magicien pour Xavier Tillman, après une feinte qui a donné le tournis à la défense.

L'équipe du Tennessee, désormais 9e de la conférence Ouest, a aussi très bien défendu face au meilleur marqueur de la ligue, Bradley Beal limité à 21 points à 6/22 aux tirs, l'équipe tout entière ne shootant qu'à 40% de réussite.

L'autre star de Washington (12e à l'Est), Russell Westbrook s'est vainement démené (20 pts, 10 passes, 5 rbds).