Tennis: "Un retour vraiment positif", estime Federer

Doha (AFP) –

Publicité

Roger Federer, battu dès son deuxième match après être passé à un point de la victoire après plus de treize mois sans compétition, considère son retour sur le circuit comme "vraiment positif" et rappelle qu'il est "encore en reconstruction", jeudi à Doha.

"Je pars du principe que je vais jouer sur terre battue", envisage le Suisse aux vingt trophées en Grand Chelem, interrogé sur la suite de sa saison. Il décidera "dans les 24 heures qui viennent" s'il participe ou non au tournoi de Dubaï la semaine prochaine.

Q: Quel premier bilan tirez-vous de ce retour ?

R: "Je reviens de tellement loin que je suis vraiment heureux d'avoir été capable d'enchaîner deux matches en trois sets contre des super joueurs. C'est un pas en avant important pour moi. Je ne suis pas encore à 100%, je le sens, je le vois, mais l'important, c'est d'être à 100% pour la saison sur gazon. Je suis encore en reconstruction, c'est une pierre à l'édifice. Globalement, je suis satisfait de la manière dont je me suis senti sur le court. Naturellement je me suis senti mieux physiquement contre Dan (Evans, pour son premier match mercredi). Mais je suis content de la manière dont j'ai joué aujourd'hui (jeudi), de celle dont j'ai joué hier (mercredi), je suis heureux d'être de retour sur le circuit. C'est un retour vraiment positif pour moi."

Q: Comment vous êtes-vous senti physiquement au lendemain de votre premier match depuis plus d'un an ?

R: "Ce matin, j'avais peur de me lever... J'ai passé un coup de fil au lit, et après, je me suis dit: +C'est le moment, on va faire quelques pas pour voir+. Et en fait, c'était pas mal. Certaines courbatures sont venues plus tard. J'ai senti une douleur musculaire à l'épaule, je ne m'attendais pas à ce que ce soit là, mais ça vient avec la pression j'imagine, en match vous mettez ce petit quelque chose en plus. Mon dos était un peu raide. Bizarrement, les jambes, là où je sentais le plus de fatigue hier, c'était mieux. C'était positif. Un jour de repos (entre les deux matches) aurait peut-être fait du bien, mais je suis content de comment je me suis senti tout au long du match. Peut-être qu'il me manquait un peu de peps, ce petit quelque chose pour faire la différence, mais sincèrement je m'y attendais. Et je suis surpris à quel point j'ai bien servi tout au long du tournoi, pendant six sets, ça prouve que le genou ne va quand même pas mal. Peut-être que je n'avais pas toutes les ressources encore, mais l'intention était la bonne, et ça, c'est bien. Dans l'ensemble, je trouve que j'ai été plus constant aujourd'hui (jeudi). Hier (mercredi), il y avait plus de hauts et de bas. Globalement mon corps va bien, j'en suis heureux, ça pourrait être bien pire."

Q: Allez-vous jouer à Dubaï la semaine prochaine et comment envisagez-vous la suite de la saison ?

R: "Je vais décider dans les 24 heures qui viennent pour Dubaï, on va en parler ce soir ou demain (vendredi). L'important, c'est de jouer des matches. Et ce qui arrive avant la saison sur herbe, c'est la saison sur terre battue. De ce point de vue, si je veux jouer des matches, je n'ai pas d'autre choix que de jouer sur terre. Ca peut être bon pour moi, comme ça peut ne pas l'être, je ne le saurai qu'à l'entraînement. Mais je ne pense pas que ça sera mauvais, honnêtement. Je pars du principe que je vais jouer sur terre battue, la question, c'est quoi ? On a une vague idée, mais on s'est dit: +Attendons Doha et peut-être Dubaï pour prendre une décision+. Mais tout ce qui m'aidera à arriver à 100% sur gazon, je le ferai."

Propos recueillis en conférence de presse.