Hand: face à la Croatie d'entrée, les Français veulent se mettre sur orbite olympique

Montpellier (AFP) –

Publicité

Les handballeurs français affrontent vendredi (21h00) la Croatie, adversaire réputé le plus difficile de leur tournoi de qualification olympique, et tenteront de se mettre sur orbite vers les Jeux de Tokyo afin de s'éviter quelques sueurs froides inutiles à Montpellier.

En trois jours, de vendredi à dimanche, le programme qui attend les joueurs de Guillaume Gille s'annonce extrêmement copieux: vendredi, ce sera donc la Croatie, vice-championne d'Europe en 2020, puis samedi la Tunisie, vice-championne d'Afrique en 2020, et enfin dimanche le Portugal, nation émergente du hand mondial et brillant sixième de l'Euro-2020.

Français et Croates ont intégré une fois le dernier carré des deux dernières compétitions majeures, ce qui en fait les favoris pour les deux tickets vers le Japon distribués à Montpellier.

"Quand on montre que l'on est capable de dominer de grandes équipes et d'aller dans le dernier carré, forcément ça veut dire qu'il y a quelque chose de fort dans l'équipe", souligne le capitaine Michaël Guigou.

Toutefois, l'irrégularité dans les dernières performances des Français, privés de Nikola Karabatic, blessé depuis mi-octobre, ne leur offre ni garantie ni marge de manœuvre dans ce tournoi relevé.

"Ça va être la +guerre+ pendant trois jours, avec en plus un premier match contre la Croatie, vice-championne d'Europe en 2020, des joueurs d'expérience en face. Il va falloir être fort physiquement et mentalement", glisse Guigou.

- Les gardiens attendus -

Pour se faciliter la tâche, les Français devront s'imposer contre la Croatie.

"Sur ces dernières années, ils nous ont plus battus, et ce serait peut-être le moment d'inverser tout ça, et si possible de le faire avec la manière", s'impatiente l'ailier droit des Bleus Valentin Porte.

Un regard sur le parcours des deux équipes au Mondial-2021 il y a cinq semaines en Égypte place les Français en position de favoris: une demi-finale et une quatrième place pour les Bleus, un nul face au Japon et une défaite contre l'Argentine pour la Croatie, privée de quarts et en plein doute après la démission choc de son sélectionneur Lino Cervar.

"Certes il y a de la confiance, certes il y a de la qualité, mais il ne faut pas croire non plus que, parce qu'on a fait une meilleure dernière compétition que nos trois adversaires, ça va suffire", prévient Guigou.

Les gardiens Vincent Gérard et Yann Genty, passés au travers lors des matches décisifs pour le podium au Mondial, devront hausser le ton.

Surtout qu'un an auparavant, les Croates rentraient de Suède avec la médaille d'argent de l'Euro-2020 autour du cou. Et que depuis le Mondial-2021, le demi-centre Luka Cindric s'est complètement remis de sa blessure à l'aine.

- Le Portugal inquiète -

Une victoire contre la Croatie permettrait aux Français de se rapprocher de la porte d'embarquement pour Tokyo cet été (23 juillet-8 août), alors qu'un revers pourrait bien transformer le tournoi couperet en... un match couperet le dimanche soir contre le Portugal.

"Honnêtement, ce match contre le Portugal m'inquiète un peu. Je n'ai pas envie de me retrouver dans la situation de jouer une finale et la qualification contre le Portugal", a souligné Porte, qui a probablement en mémoire des rencontres difficiles ces dernières années contre le voisin lusitanien (deux défaites, dont une d'entrée à l'Euro-2020 qui a plombé la compétition des Français il y a quatorze mois).

Endeuillé par le décès de son gardien Alfredo Quintana il y a moins de deux semaines, amoindri par des absents de marque (l'arrière gauche Gilberto Duarte, le gardien Humberto Gomes) ou des joueurs incertains (le pivot Alexis Borges), le Portugal n'en reste pas moins une équipe dangereuse, se méfie Porte, même si les Bleus avaient maîtrisé les Portugais au tour principal du Mondial-2021 (32-23).

"Je pense qu'ils vont se servir de ça pour être meilleurs, donc je ne voudrais pas jouer ma qualification sur ce match-là", insiste l'ailier droit de Montpellier.