Paris-Nice: Roglic le plus fort dans la 6e étape

Biot (France) (AFP) –

Publicité

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo) s'est montré le plus fort pour gagner la 6e étape de Paris-Nice, vendredi, à Biot (Alpes-Maritimes), dans un sprint jugé en montée.

Déjà vêtu du maillot jaune de leader, Roglic a enlevé son deuxième succès depuis le départ, deux jours après sa victoire dans une arrivée en côte à Chiroubles (Rhône).

Le numéro un mondial a battu cette fois le Français Christophe Laporte et l'Australien Michael Matthews au terme des 202,5 kilomètres.

Au classement général, Roglic (31 ans) a porté à 41 secondes son avance sur le vainqueur sortant, l'Allemand Maximilian Schachmann, à deux jours de l'arrivée, déplacée cette année de Nice à Levens, à 25 km de Nice.

La principale échappée, lancée après une cinquantaine de kilomètres, a réuni six coureurs (Pérez, Hivert, El Fares, Elissonde, Lutsenko, Campenaerts) sur des routes alternant courtes montées et descentes. Mais le dernier rescapé, le Français Kenny Elissonde, a fini par être repris par l'Allemand Jonas Rutsch d'abord, par le peloton ensuite à moins de 4 kilomètres de l'arrivée.

A l'approche de la mi-course, l'Américain Brandon McNulty, qui occupait la troisième place du classement général au départ de Brignoles (Var), a abandonné sur chute.

Samedi, la 7e étape, longue de 119,5 kilomètres, a été raccourcie de 47 kilomètres dans sa partie initiale en raison du confinement de la frange littorale autour de Nice. Mais elle a gardé l'essentiel, la montée finale (16,3 km à 6,3 %) vers la station de La Colmiane à 1500 mètres d'altitude, où le Colombien Nairo Quintana s'était montré le plus fort l'an dernier.