Six Nations: les Gallois joueront le Grand Chelem en France

Paris (AFP) –

Publicité

Le pays de Galles a corrigé la faible Italie (48-7) dans le Tournoi des six nations samedi à Rome et visera le Grand Chelem lors de son dernier match la semaine prochaine en France, battue par l'Angleterre (23-20).

Avec ce quatrième succès en quatre matches, le troisième bonifié de suite, le XV du Poireau caracole en tête du classement avec 19 points, soit neuf d'avance sur son premier poursuivant, les Bleus, avant son déplacement au Stade de France samedi prochain.

Après leurs succès contre l'Irlande (21-16), contre l'Irlande, en Ecosse (25-24) et contre l'Angleterre (40-24), les Gallois n'avaient pas grand-chose à craindre de la "Nazionale", qui se dirige inévitablement vers une sixième cuillère de bois de suite.

Les hommes de Wayne Pivac ont plié le match en moins d'une demi-heure, avec quatre essais déjà inscrits dont un doublé du talonneur Ken Owens. Ils en ont ajouté trois en seconde période.

Leur nouvelle pépite, l'ailier Louis Rees-Zammit (20 ans) a profité des largesses défensives italiennes pour aplatir une quatrième fois depuis le début de la compétition.

L'Italie, elle, a concédé une 31e défaite consécutive dans le Tournoi. Elle jouera un dernier match samedi prochain en Ecosse avec l'espoir d'éviter une nouvelle déculottée.

- Cruel pour les Bleus -

Pas de Grand Chelem pour les Bleus en revanche. Encore une fois, le XV de France s'est pris les pieds dans le tapis à Twickenham (23-20). Une défaite cruelle qui prive les hommes de Fabien Galthié d'un 100% après lequel ils courent depuis 2010.

Il leur reste deux matches à domicile, face aux Gallois donc puis contre l'Ecosse (à une date encore inconnue), pour espérer remporter le Tournoi. Mais il faudra faire preuve d'un peu plus de réalisme, voire de pragmatisme, pour y arriver.

Face à un XV de la Rose pas tout à fait retrouvé, les Français ont échoué d'un souffle, laissant échapper la victoire à quelques minutes de la fin, sur un essai du deuxième ligne Maro Itoje.

Avant ça, les 17 plaquages de Romain Taofifenua, la présence de Gaël Fickou, l'activité de Cyril Baille et les dix points de Matthieu Jalibert avait porté le XV de France à un souffle de l'exploit. Encore raté!

Le dernier match de cette 4e journée oppose l'Ecosse à l'Irlande dimanche (16h00 françaises) à Edimbourg.