Vaccins : Jean Castex reçoit une première dose d'AstraZeneca pour restaurer la confiance

Le Premier ministre Jean Castex a reçu sa première dose du vaccin d'AstraZeneca, le 19 mars 2021 à l'hôpital Bégin de Saint-Mandé, près de Paris.
Le Premier ministre Jean Castex a reçu sa première dose du vaccin d'AstraZeneca, le 19 mars 2021 à l'hôpital Bégin de Saint-Mandé, près de Paris. © Thomas Coex, AFP

Le Premier ministre Jean Castex a reçu, vendredi en début d'après-midi, une première dose du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, dans le but de rassurer les Français après l'interruption temporaire d'utilisation de ce vaccin.

Publicité

Le chef du gouvernement français vacciné pour montrer l’exemple. Jean Castex a reçu une première dose d'AstraZeneca vendredi 19 mars à l'hôpital d'instruction des Armées Bégin de Saint-Mandé (Val-de-Marne), en présence de la presse. "Je n'ai rien senti alors que je suis un peu douillet", a commenté le Premier ministre.

Face au risque de défiance d'une partie de la population, Jean Castex avait annoncé dès mardi qu'il se ferait vacciner "très rapidement" si la suspension d'AstraZeneca était levée, qualifiant ce vaccin d'"utile", en dépit des inquiétudes sur de possibles effets secondaires.

"Jusqu'à présent, je m'étais fixé une ligne de conduite, c'est-à-dire me faire vacciner quand mon tour viendra, pas de passe-droit", avait déclaré mardi Jean Castex, âgé de 55 ans et qui ne déclare "pas de comorbidité connue".

"Mais je me suis dit effectivement qu'il serait judicieux que je me fasse vacciner très rapidement (...) pour montrer à mes concitoyens que la vaccination, c'est la porte de sortie de cette crise et qu'on peut y aller en toute sécurité", avait-il poursuivi.

"Sûr et efficace"

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a estimé jeudi que le vaccin d'AstraZeneca était "sûr et efficace". Plusieurs pays européens qui avaient suspendu l'utilisation du vaccin, dont la France, ont annoncé qu'il serait de nouveau administré à compter de ce vendredi.

La Haute autorité de santé (HAS) a donné son feu vert à la reprise "sans délai" de la vaccination en France avec AstraZeneca, tout en recommandant de le réserver aux personnes de 55 ans et plus.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) continue de juger que les bénéfices du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 l'emportent sur les risques, a dit vendredi le comité consultatif de la sécurité vaccinale. Les données récoltées jusqu'ici ne suggèrent aucune hausse des cas de thromboses veineuses ou d'embolie pulmonaire liée à l'administration du vaccin, a ajouté l'OMS.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine