Italie: l'entraîneur de la Fiorentina Cesare Prandelli démissionne

Milan (AFP) –

Publicité

Cesare Prandelli a démissionné de son poste d'entraîneur de la Fiorentina un peu plus de quatre mois après sa prise de fonction, a annoncé mardi l'ancien sélectionneur de l'Italie.

"J'étais venu ici pour me donner à 100%, mais dès que j'ai eu le sentiment que ce n'était plus possible, pour le bien de tous, j'ai décidé de prendre du recul", a déclaré Prandelli dans une lettre mise en ligne sur le site internet du club toscan.

"Je suis conscient que ma carrière d'entraîneur peut s'arrêter là, mais je n'ai aucun regret et ne veux pas en avoir", a ajouté Prandelli, âgé de 63 ans.

"Ces derniers mois, une sorte d'ombre a grandi près de moi, qui m'a insidieusement conduit à changer ma façon de voir les choses (...) Peut-être que ce monde dont j'ai fait partie toute ma vie n'est plus fait pour moi, en tous les cas je ne m'y reconnais plus", a poursuivi le technicien, philosophe.

"Le club, à son grand regret, a accepté la demande de l'entraîneur et en a compris les raisons, qui vont bien au-delà du football", a annoncé la "Viola".

Selon la presse italienne, Giuseppe Iachini, que Prandelli avait remplacé le 9 novembre dernier, pourrait revenir sur le banc de la Fiorentina.

Cesare Prandelli avait pris début novembre les rênes de l'équipe florentine, qu'il avait déjà entraînée une première fois de 2005-2010: il avait alors emmené la Fiorentina en demi-finale de la Coupe de l'UEFA - l'ancienne Ligue Europa - en 2008 et en huitièmes de finale de la C1 en 2010.

Depuis son retour, le club est passé de la 12e à la 14e place, après la 28e journée qui a vu la Fiorentina chuter à domicile 3-2 contre le deuxième de la Serie A, l'AC Milan.

Comme sélectionneur national, Prandelli a guidé l'Italie jusqu'en finale de l'Euro-2012, perdue contre l'Espagne 4-0.

Malgré ses états de service et sa réputation, il n'a jamais réussi en tant qu'entraîneur à décrocher le moindre trophée.