Le Stade de France transformé en centre de vaccination géant à partir du 6 avril

Bobigny (AFP) –

Publicité

Le grand centre de vaccination contre le Covid-19 qui s'installera au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) doit ouvrir ses portes le 6 avril, ont indiqué plusieurs sources officielles à l'AFP mardi.

Ce centre géant vise à accélérer le rythme des injections contre le coronavirus, en vaccinant massivement les habitants d'Ile-de-France. La région fait partie des zones soumises à de nouvelles restrictions sanitaires qui touchent un tiers des Français, à cause de la flambée de l'épidémie.

L'opération est pilotée conjointement par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, la préfecture de la Seine-Saint-Denis, le conseil départemental, la ville de Saint-Denis et la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

Elle doit permettre de vacciner environ "10.000 personnes" par semaine, selon les autorités.

La vaccination à grande échelle ne se déroulera "pas sur la pelouse" mais à l'intérieur, dans un des salons de réception, a précisé la ville de Saint-Denis.

L'ARS et les pompiers seront chargés du volet médical du dispositif.

La prise de rendez-vous sera accessible en ligne, pour tous les Franciliens.

En parallèle, une plateforme de prises de rendez-vous spécialement réservés aux habitants de la Seine-Saint-Denis, via un numéro dédié, sera installée dans un salon annexe, a souligné le conseil départemental. Cinquante personnes, principalement des jeunes et des étudiants, ont été recrutées pour cette tâche, a ajouté cette source.

La ville de Saint-Denis a précisé que ses équipes seront dédiées à la logistique, à savoir le montage des structures et la gestion des patients à leur arrivée. Soixante recrutements sont en cours dans ce but, a-t-elle indiqué.

L'installation doit concrètement démarrer la semaine prochaine.

De son côté, la communauté d'agglomération Plaine Commune distribuera des repas au personnel du centre de vaccination.

Ces super-structures de vaccination, à l'image de ce qui se fait déjà au Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) ou au mythique Vélodrome de Marseille, sont appelées à se développer afin d'enrayer les chaines de contamination.