Euroligue : Villeurbanne s'incline avec des regrets face au Real

Villeurbanne (AFP) –

Publicité

L'Asvel Lyon-Villeurbanne s'est inclinée face au Real Madrid 74 à 71, jeudi dans sa salle de l'Astroballe de Villeurbanne en match de la 31e journée de l'Euroligue après avoir mené de cinq points à la mi-temps (37-32).

C'était le dernier match de l'Asvel à domicile pour cette saison dans la compétition européenne pour laquelle le club rhodanien qui n'avait déjà plus d'espoir de se qualifier pour les play-offs avant le coup d'envoi, compte dix-huit défaites pour douze victoires.

Pour terminer leur parcours en Euroligue, les Villeurbannais, désormais 14es du classement, joueront quatre matches à l'extérieur à Tel Aviv contre le Maccabi mais aussi en Russie contre le Khimki Moscou, le Zenit Saint-Pétersbourg et le CSKA Moscou.

De son côté, le Real (7e, 18 victoires, 13 défaites), leader du championnat d'Espagne, qui jouait une grosse partie de sa saison européenne, peut toujours croire à sa qualification pour le Top 8 avec ce succès à Villeurbanne.

L'équipe de TJ Parker peut nourrir des regrets après avoir livré une bonne première mi-temps au terme de laquelle elle menait de cinq points (37-32) avec notamment une très bonne réussite sur les tirs extérieurs au cours du premier quart (5/7 contre 1/4 pour le Real).

Toutefois, face à une équipe madrilène qui a retrouvé les vertus défensives nécessaires après la pause, elle a totalement failli dans le troisième quart-temps perdu 24-14 pour se retrouver menée à son tour de cinq points (56-51).

Villeurbanne a néanmoins su se reprendre au début du quatrième quart-temps gagné 20-18. Les Rhodaniens ont même repris l'avantage grâce à trois lancers francs réussis par Antoine Diot (61-58, 37e).

Deux points inscrits par Trey Thompkins ont redonné une avance d'un point au Real (62-61) qui est ensuite resté devant jusqu'à la fin malgré deux lancers francs de Norris Cole (18 points) qui ont ramené l'Asvel à une longueur (72-71) à 13 secondes de la sirène.