Grand Prix de Bahreïn de F1: ils sont attendus au tournant

Sakhir (Bahreïn) (AFP) –

Publicité

Ceux et ce qu'il faudra surveiller lors du Grand Prix de Bahreïn, première manche sur 23 du Championnat du monde de Formule 1, de vendredi à dimanche sur le circuit de Sakhir.

. Le Covid

Même si elle compte organiser en pleine pandémie un nombre record de Grands Prix (23), la F1 reste sous la menace du Covid-19.

C'est initialement à Melbourne le 21 mars que devaient s'élancer les monoplaces, mais les restrictions de voyages l'ont empêché. L'an dernier, le Covid avait fait capoter au dernier moment le GP d'Australie après un cas positif au sein de McLaren. La saison avait finalement débuté en juillet, raccourcie à 17 courses contre 22.

Cette année, la crise sanitaire a déjà eu des conséquences: le Grand Prix du Vietnam, jamais organisé, a été annulé comme en 2020 et le Grand Prix de Chine a été reporté sans date fixée.

Après Bahreïn, où des spectateurs vaccinés ou guéris du Covid sont attendus, la F1 doit se poursuivre par les GP d'Emilie Romagne en Italie (18 avril) et du Portugal, à Portimao (2 mai), ajoutés comme l'an passé.

.Alonso, le revenant

Champion du monde en 2005 et 2006, Fernando Alonso vient de passer deux ans hors de la F1. Il en a profité pour remporter les 24 Heures du Mans en 2018 et 2019, le titre mondial d'Endurance en 2018-2019 et pour participer aux 500 Miles d'Indianapolis ou encore au Dakar.

A 39 ans, il se dit "meilleur que jamais" et prêt à rivaliser avec le champion en titre Lewis Hamilton (Mercedes) ou encore Max Verstappen (Red Bull).

Opéré après un accident de vélo en février, il a deux plaques en titane dans la mâchoire supérieure mais dit ne pas avoir été gêné dans sa préparation. Le revenant devra surtout lutter pour maximiser les atouts de sa monoplace Alpine (ex-Renault), qui vise la lutte pour le podium. Avant d'envisager une troisième couronne en 2022.

Une chose est sûre, Alonso connait bien ce circuit de Sakhir: il y a gagné à trois reprises (2005, 2006, 2010).

.Vettel, jamais plus jamais ?

Quatre fois champion du monde avec Red Bull entre 2010 et 2013, Sebastian Vettel pourra-t-il le redevenir un jour ?

L'Allemand sort d'une année catastrophique avec Ferrari, achevée à la 13e place, et veut se relancer chez Aston Martin (ex-Racing Point). Figure de proue du retour de la célèbre marque britannique en F1, Vettel veut croire en ce projet. A 33 ans, ce pourrait être le dernier pour lui.

Il détient le record de victoires au GP de Bahreïn (4) avec Lewis Hamilton.

.Pérez, à la hauteur?

Sur ce circuit il y a quelques mois, Sergio Pérez avait signé la première victoire de sa carrière lors d'un GP de Sakhir 2020 mémorable. Ecarté de Racing Point (devenue Aston Martin), le Mexicain a été recruté par Red Bull pour accompagner Max Verstappen.

A 31 ans, il a enfin entre les mains une voiture capable de jouer le titre. S'il réussi à suivre, et dépasser, son coéquipier néerlandais.

.Le nom Schumacher de retour

Mick Schumacher, champion en titre de Formule 2 et fils de la légende Michael Schumacher, fait ses débuts ce week-end avec l'écurie américaine Haas.

Il commence neuf ans après le départ de son père et affrontera d'anciens rivaux du septuple champion du monde: Alonso, Kimi Raikkonen (41 ans), mais aussi Hamilton (36 ans) et Vettel (33 ans).

"C'est assez drôle de penser à ça, qu'ils aient couru pendant deux générations", a déclaré l'Allemand en conférence de presse. "Cela prouve qu'ils sont dans ce sport depuis un certain temps maintenant et qu'ils ont manifestement réussi".

Pour réussir, Schumacher va lui devoir patienter, son écurie étant promise aux dernières places.