Les radios font leur révolution numérique avec une appli française commune

Un émetteur radio dans le centre de la France
Un émetteur radio dans le centre de la France GUILLAUME SOUVANT AFP
Publicité

Paris (AFP)

Du jamais vu dans le paysage audiovisuel français: des centaines de radios publiques et privées se sont alliées pour répondre à la concurrence des géants du Net et des services de streaming, en lançant une plateforme numérique commune, Radioplayer France, donnant accès à la totalité de leurs contenus.

Disponible dès ce jeudi sur "tous les supports numériques" (smartphones, ordinateurs, enceintes et téléviseurs connectés...), l'application regroupe "plus de 200 radios et plus de 600 webradios", qui représentent plus de 90% de l'audience de la radio, a expliqué à la presse le directeur général de Radioplayer France, Yann Legarson.

Elle propose aussi "la plus grande offre de podcasts" avec "plus de 100.000 émissions ou chroniques", le tout en accès gratuit et illimité, et sans publicités autres que celles diffusées par les radios elles-mêmes, a-t-il ajouté.

Comme sur les plateformes de streaming, un algorithme proposera aux utilisateurs des contenus personnalisés, en fonction de leurs habitudes d'écoute.

Cette application, qui utilise une solution technologique déjà déployée dans 13 autres pays européens, est le fruit d'une initiative inédite des six principaux groupes de radio français, pour mieux peser face aux Gafa et aux autres intermédiaires, comme les agrégateurs et les services de streaming (Radioline, TuneIn...), qui contrôlent de plus en plus l'écoute numérique de la radio et l'écosystème des podcasts.

Il s'agit d'Altice (RMC), Lagardère (Europe 1), Les Indés radios (groupement de 130 radios), M6 (RTL...), NRJ et Radio France. Et d'autres stations ont déjà rejoint l'aventure dont Radio Classique et Radio Nova.

"Cette journée est absolument historique: c'est la première fois que les acteurs publiques comme privés sont réunis pour répondre aux défis de notre média", a souligné Sibyle Veil, PDG de Radio France.

Et "dans un univers de plus en plus concurrentiel avec les Gafa et les plateformes de streaming, nous devons être unis" et innover pour réinventer le poste de radio d'antan, a plaidé Jean-Eric Valli, président des Indés radios et de Radioplayer France.

Il s'agit aussi de s'adapter aux (r)évolutions des usages, alors que près de 8 millions d'auditeurs par jour écoutent la radio en numérique (sur un total de 40 millions), notamment en mobilité.

Radioplayer est d'ailleurs accessible dans "des millions de voitures" connectées, et négocie avec "tous les constructeurs présents sur le marché européen", selon M. Legarson, pour être intégrée directement dans leurs véhicules.