Top 14: le Stade français s'offre le derby

Nanterre (AFP) –

Publicité

Ici, c'est Paris! Le Stade français a résisté au Racing 92 pour remporter le derby francilien (35-22), samedi, en match en retard de la 21e journée du Top 14.

Mieux rentrés dans leur match, les Parisiens grimpent à la 8e place du classement à quatre journées de la fin, à deux points de Castres 6e et virtuel qualifié pour la phase finale, grâce à l'efficacité de Joris Segonds (25 points).

Les Altoséquanais, eux, encaissent une quatrième défaite de rang en championnat, leur première à domicile depuis le 23 janvier et la venue de l'UBB (33-32) à Nanterre.

Pour la cinquième fois consécutive, ce sont donc les visiteurs qui se sont imposés dans le derby entre le Stade français et le Racing 92: les Ciel et Blanc l'avaient emporté 27-25 en octobre 2020, 25-9 en novembre 2019 et 17-16 en septembre 2018 à Jean-Bouin; les Roses 27-23 en mai 2019 à l'Arena.

Installé en tribunes samedi, le centre des Bleu Gaël Fickou, passé récemment du Stade français au Racing 92, pimentant ainsi un peu plus la rivalité entre les deux clubs, a vu l'étendue du travail qu'il reste à réaliser sous ses nouvelles couleurs.

Laborieux, voire carrément passifs en première période, les hommes de Laurent Travers n'ont pas pu, pas su, développer leur jeu: la touche, rampe de lancement habituelle pour le club des Hauts-de-Seine, a failli.

Ils ont ainsi perdu quatre ballons en touche et concédé huit pénalités en première période uniquement. Pire, trop indisciplinés, trop maladroits, ils sont tombés sur un Joris Segonds en forme (9 sur 11 au pied), qui leur a fait au moins aussi mal que le cafouillage qui amène l'essai de Jonathan Danty (31e), le premier du match.

Les essais de Donnacha Ryan (37e) et de Teddy Thomas (45e, 78e) n'ont pas changé grand chose. Pas plus que les quatre changements effectués à la mi-temps par Travers, ni le carton jaune de Telusa Veainu (43e) pour un plaquage sans ballon.

Les entrées de Le Guen, Colombe, Le Roux et Yanga Mangene à la place de Baubigny, Gomes Sa, Jones et Palu, ont certes un temps redynamisé les Ciel et Blanc mais ils sont vite retombés dans leurs travers. Et l'essai de Teddy Iribaren (79e) est arrivé trop tard.

Le Racing pourra se rattraper dans une semaine, avec la venue de Clermont. Le Stade français, lui, ira à Brive pour confirmer sa bonne forme du moment.