L1: Monaco remonte sur le podium en dominant Reims de justesse

Reims (AFP) –

Publicité

Monaco est remonté sur le podium de la Ligue 1 en s'imposant dimanche à Reims (1-0), un succès étriqué qui lui permet de doubler Lyon et de mettre la pression sur le Paris SG, à deux journées du terme.

Une semaine après son revers à domicile (3-2) face à des Lyonnais pourtant en infériorité numérique, l'ASM a bien réagi et a récupéré la troisième place, synonyme de qualification pour la Ligue des champions, aux dépens de l'OL qui avait dominé samedi Lorient (4-1).

Les joueurs du Rocher, qui totalisent 74 points, sont revenus à une longueur du PSG, avant le difficile déplacement des champions de France à Rennes (7e) en soirée. A deux journées de la fin de la saison, le leader lillois, vainqueur du derby à Lens vendredi (3-0), semble en revanche inaccessible avec déjà 79 unités au compteur.

C'est le jeune milieu de terrain belge Eliot Matazo (19 ans) qui a offert la victoire aux hommes de Niko Kovac en inscrivant son premier but chez les professionnels en début de rencontre à l'issue d'une belle action.

Sans être brillant, Monaco, qui a monopolisé le ballon mais peiné à se montrer dangereux, a assuré l'essentiel au Stade Auguste-Delaune et garde son destin en main dans la lutte pour les places qualificatives en C1.

- Regrets rémois -

Les Rémois pourront avoir des regrets après leur belle prestation qui n'a pas été récompensée, ne serait-ce que par le point du match nul qu'ils auraient mérité d'obtenir. Désormais 13e avec 42 points, le club champenois ne devrait pas réussir à atteindre son objectif de finir dans le top 10.

Après un début de rencontre équilibré, la première occasion a été la bonne pour les Monégasques: Matazo a cassé les lignes rémoises, s'est appuyé sur son capitaine Wissam Ben Yedder et a repris victorieusement la remise de l'international tricolore (0-1, 20e).

Peu après, le Belge est passé tout près du doublé mais il a manqué son tir en angle fermé après avoir dribblé le gardien Predrag Rajkovic (25e).

Boulaye Dia a sonné la révolte pour Reims, mais il a d'abord buté sur le portier Benjamin Lecomte, qui a repoussé son tir du pied droit (28e), avant de voir une nouvelle tentative être contrée in extremis par Benoit Badiashile (35e).

Les Monégasques ont cru pouvoir se mettre à l'abri avant la pause, mais l'arbitre Antony Gautier a annulé un penalty qu'il avait sifflé après avoir consulté les images de la VAR (45e).

Au retour des vestiaires, Reims a poussé pour égaliser, à l'image d'une tête de Wout Faes juste à côté (57e) ou d'une lourde frappe de Mathieu Cafaro détournée par Lecomte (58e).

Au gré des remplacements, l'ASM a fini par se réveiller et a failli tuer le suspense par Gelson Martins, dont le tir dévié a été repoussé difficilement par Rajkovic (76e). Le milieu portugais a ensuite été devancé de justesse par Thomas Foket dans la surface (79e).

Monaco a tenu bon pour décrocher un succès aussi timide que précieux dans sa quête de Ligue des champions.