Trois roquettes tirées depuis le sud du Liban vers Israël, pas de dégâts

Des roquettes tirées depuis Gaza sont interceptées par le système Iron Dome israélien au dessus de Sderot, le 13 mai 2021.
Des roquettes tirées depuis Gaza sont interceptées par le système Iron Dome israélien au dessus de Sderot, le 13 mai 2021. © Emmanuel Dunand, AFP

Trois roquettes ont été tirées du Liban vers Israël, jeudi soir, a annoncé l'armée israélienne. Ces tirs, qui n'ont pas fait de dégâts ni de victimes, interviennent alors que l'État hébreu et le mouvement islamiste palestinien Hamas sont en plein conflit armé depuis quatre jours.

Publicité

On ne sait pas encore qui a tiré trois roquettes depuis le sud du Liban vers Israël dans la soirée du jeudi 12 mai. La motivation des auteurs, en revanche, semble claire : profiter de l'escalade du conflit entre l'armée israélienne et le mouvement islamiste palestinien Hamas pour ouvrir un nouveau front entre l'État hébreu et le Liban.

Une source sécuritaire libanaise a indiqué que les roquettes avaient été tirées depuis la région de Qlaileh, près de la ville côtière de Tyr, dans le sud du Liban.

Deux sources proches du Hezbollah ont indiqué à l'AFP que ce mouvement armé libanais n'était pas impliqué dans ces tirs. L'armée israélienne s'est, pour l'heure, contentée de confirmer ces tirs, en précisant que les roquettes étaient tombées en Méditerranée. Aucune sirène n'a été déclenchée, "conformément au protocole", a indiqué l'armée, qui ignore les tirs de roquette à destination de zones non habitées.

Le regain de violence entre Israël et le Hamas, le plus vif depuis la guerre de Gaza en 2014, a déjà fait 103 morts, dont 27 enfants, et 580 blessés à Gaza, et sept morts et des dizaines de blessés sur le territoire israélien.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24