Hand: Elohim Prandi propulse le PSG au Final 4 de la Ligue des champions

Paris (AFP) –

Publicité

Auteur d'une énorme partie en quart de finale retour, l'arrière gauche français Elohim Prandi a propulsé le Paris SG au Final 4 de la Ligue des champions de handball, grâce à un succès contre les tenants du titre de Kiel 34 à 28, pour le retour du public parisien.

En montant sur le parquet de Coubertin, les Parisiens connaissaient les données de l'équation: battre de deux buts le THW Kiel, champion d'Europe en titre et qui avait empoché le match aller 31 à 29 dans le nord de l'Allemagne il y a une semaine.

Dès les premières minutes de la rencontre, les joueurs de Raul Gonzalez ont pris les commandes pour ne jamais être menés dans ce match retour. Encore fallait-il creuser suffisamment l'écart. C'est ce qu'ils ont fait progressivement, en donnant un gros coup d'accélérateur au coeur de la seconde période.

Et c'est en gérant parfaitement une infériorité numérique après l'exclusion temporaire du Letton du PSG Dainis Kristopans, que les coéquipiers de Luka Karabatic ont enfin pris trois buts d'avance pour se mettre à l'abri définitivement (26-23, 46e) grâce à un but de l'arrière droit Nedim Remili.

"C'est dingue, c'est la première fois depuis de très nombreux mois, presque un an, que l'on a nos fans avec nous. On savait que gagner ce genre de match, après avoir perdu le match aller de deux buts, ça allait être difficile", a commenté Remili après la rencontre.

Pour le retour des spectateurs au stade Coubertin, en nombre limité (800) certes, les Parisiens ont pu compter sur leur pépite Elohim Prandi, qui a régalé et réalisé son match le plus abouti sous les couleurs du PSG, lui qui est arrivé chez les sextuples champions de France en titre à l'été 2020 en provenance de Nîmes.

- Final 4 avec Nikola Karabatic? -

Prandi a terminé la rencontre avec neuf buts sur dix tentatives, le tout réalisé face à celui qui est considéré comme le meilleur gardien au monde, le Danois Niklas Landin, qui n'a réalisé que 7 parades (20%), passant à côté de ses deux matchs en quarts de finale (16 arrêts sur les deux rencontres).

Très logiquement, Prandi a été désigné meilleur joueur de la rencontre et envoie un message au sélectionneur de l'équipe de France qui doit donner sa liste de joueurs pour les Jeux olympiques dans quelques semaines.

En face de Landin, la paire internationale française emmenée par Vincent Gérard et Yann Genty a bien mieux maîtrisé l'attaque des Kielers, avec notamment l'entrée en jeu en seconde période de Genty qui a réalisé plusieurs parades (sept au total en trente minutes).

Kiel a totalement lâché le match à six minutes du terme, lorsque l'arrière gauche norvégien Sander Sagosen, un ancien du PSG de 2017 à 2020, a écopé de trois exclusions temporaires, une pour une faute sur Remili, et deux pour contestations bien trop vigoureuses aux yeux des arbitres.

Les rares parades de Landin en fin de rencontre n'ont pas changé la tournure d'une rencontre en faveur de Paris. Dans un peu plus de trois semaines, les Parisiens partiront en quête d'un premier titre de champion d'Europe qui leur échappe depuis plusieurs années.

Et si tout se passe bien ils pourraient bien récupérer leur demi-centre Nikola Karabatic, victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit à la mi-octobre et qui pourrait bien revenir à la compétition dans l'intervalle de trois semaines jusqu'au voyage à Cologne, le cinquième en six saisons pour les sextuples champions de France en titre.