Hand: le Paris SG face au défi de Kiel et de Sander Sagosen

Paris (AFP) –

Publicité

Pour atteindre le Final Four de la C1, les handballeurs du PSG doivent réussir l'exploit de battre, de deux ou trois buts, le champion d'Europe Kiel et sa star, l'ancien Parisien Sander Sagosen, mercredi à Coubertin, où le public sera de enfin de retour.

Pour la première fois depuis fin octobre, 800 personnes seront autorisées grâce à l'allègement des mesures anti-Covid-19.

"Ça nous a vraiment manqué. Ça sera un plus, mais il ne faut pas oublier que ce n'est pas le public qui joue, mais nous. On est là pour leur faire plaisir et leur ramener cette qualification", explique l'ailier gauche du PSG Dylan Nahi.

Dans un match aller d'une très haute intensité (31-29), le PSG avait contenu pendant cinquante minutes la force allemande, mais avait craqué sur deux erreurs anodines à dix minutes de la fin, plaçant les joueurs de l'entraîneur tchèque Filip Jicha en ballottage favorable.

- Sagosen de retour -

Pour que les Parisiens revoient Cologne (12-13 juin), ils devront donc s'imposer de deux buts, à condition de laisser Kiel à moins de 29 buts, sinon l'écart devra être de trois.

#photo1

La grande inconnue sera l'état de forme du demi-centre norvégien de Kiel, Sander Sagosen, absent à l'aller, qui retrouvera le stade de l'ouest parisien où il a évolué pendant trois saisons entre 2017 et 2020.

"On sait que la tâche sera dure à Paris, mais nous sommes là, nous sommes prêts, nous sommes en forme, nous nous sommes bien entraînés", a prévenu Sagosen.

Le meneur des "Zèbres" a rejoué samedi en Bundesliga après près de deux semaines d'arrêt. "Je vais bien. J'ai été malade une semaine, je n'étais pas bien, j'ai eu beaucoup de fièvre, mais là je suis de retour, en forme, on a fait tous les tests, et je suis content de pouvoir aider les gars", a ajouté la pépite norvégienne.

Son duel face à l'arrière gauche danois du PSG Mikkel Hansen s'annonce comme l'une des clés du match retour, entre les deux joueurs considérés actuellement comme les meilleurs au monde.

À l'aller, les Parisiens avaient trouvé la faille dans la défense allemande et avaient limité l'impact du gardien danois de Kiel Niklas Landin, considéré comme le meilleur au monde à son poste mais seulement auteur de neuf arrêts (24%) la semaine dernière.

En défense, les champions d'Europe en titre seront privés du pivot allemand Patrick Wiencek, victime d'une fracture du péroné sur un contact avec le demi-centre néerlandais du PSG Luc Steins lors du match aller et éloigné des terrains pour plusieurs semaines.