Natation: "Envie d'aller plus haut, plus loin", ambitionne Wattel

Budapest (AFP) –

Publicité

Marie Wattel, en argent sur 100 m après l'or du 100 m papillon, et pour l'instant seule nageuse française médaillée en individuel depuis le début des Championnats d'Europe, affirme son "envie d'aller plus haut, plus loin", samedi à Budapest, à deux mois des Jeux olympiques de Tokyo.

Q: On sent que vous espériez une médaille d'une autre couleur...

R: "En arrivant ici, je pensais décrocher l'or sur le 100 m nage libre, et non pas sur le 100 m papillon. Au final, c'est l'inverse qui est arrivé. C'est vrai que ça fait deux, trois jours que je me permets de croire au doublé 100 pap-100 crawl, c'est quelque chose qui me fait rêver. Ce n'est pas cette année, ce n'est pas grave, j'espère qu'il y aura plein d'autres occasions d'aller chercher ce doublé, d'aller chercher d'autres médailles et d'autres titres. Mais j'aurais aimé avoir une deuxième Marseillaise, rien que pour moi cette fois-ci (elle a partagé la médaille d'or du 100 m papillon avec Ntountounaki mardi, ndlr)."

Q: Quels sentiments vous traversent ?

R: "J'en veux toujours plus, je me sentais capable d'aller chercher l'or, donc forcément il y a un petit peu de déception. Au final, je sais que d'ici quelques jours, je serai très contente de ma compétition. Il y a aussi la déception de ne pas passer (en finale) sur 50 m papillon (9e temps), alors que je sais que j'avais la possibilité d'aller chercher une médaille aussi. Mais malheureusement, la vitesse et l'explosivité ne sont pas là. Il va falloir que je travaille sur ça, c'est aussi ce qui pèche un peu sur le 100 m nage libre, je ne pars pas assez vite. Avec la fatigue physique et mentale de la semaine, c'est vrai que c'était un peu compliqué. J'ai essayé de faire la meilleure course possible, mais il manque un peu de jus, de peps."

Q: Vous êtes très exigeante envers vous-même...

R: "Je ne veux vraiment rien lâcher. Je n'ai certainement pas envie de me contenter de ça, j'ai envie de continuer à progresser, à essayer d'aller plus haut, plus loin. Mais en attendant la cérémonie, Femke (Heemskerk, victorieuse du 100 m) m'a dit: +Franchement, je sais que tu es déçue, mais crois-moi, j'ai dix ans de plus que toi, et il faut profiter de chaque podium, sinon tu vas t'en mordre les doigts+. Il faut que je profite quand même, il ne faut pas que je sois trop dure avec moi-même, sinon je vais le regretter."

Propos recueillis en zone mixte.