L1: victoire inutile pour le Paris SG, indolore pour Brest

Brest (AFP) –

Publicité

Trop tard... Le Paris Saint-Germain a fait le travail en l'emportant à Brest (2-0) dimanche, mais ce n'est pas lors de cette 38e et dernière journée qu'il a laissé filer vers Lille son titre de champion de France...

Les plus heureux étaient les battus: les Bretons ont explosé de joie sur la pelouse quand ils ont su que la place de barragiste échouait à Nantes.

Paris a joué sérieusement à Francis-Le Blé, sans génie, marquant sur un corner d'Angel Di Maria dévié par Romain Faivre (37e), et par Kylian Mbappé (71e).

Le PSG n'a pas toujours assuré ce service minimum, il a manqué de "régularité", un mot souvent employé par Mauricio Pochettino depuis son arrivée en janvier.

Avec huit défaites, le pire résultat en dix ans d'ère qatarienne, quatre sous le magistère de l'Argentin, quatre pour Thomas Tuchel avant lui, le puissant club de la capitale a abandonné trop de points.

Et après Montpellier (2012) et Monaco (2017), il se laisse ravir la couronne nationale pour la troisième fois.

Avec la Coupe de France remportée mercredi contre Monaco (2-0) (et le Trophée des champions), le PSG de Neymar ne termine toutefois pas les mains vides.

- Neymar rate un penalty -

Et il a réussi un beau parcours en Ligue des champions, jusqu'en demi-finale, battu par Manchester City (2-1/2-0)

#photo1

Au soir de la dernière journée, le penalty raté de Neymar (19e) dessine un beau symbole de cette saison domestique plutôt ratée. Entre Covid et blessures, l'artiste brésilien n'a pas tout à fait joué la moitié des matches de L1 (18 sur 38).

Ney n'a marqué que 9 buts, dont 5 sur penalties. Et il a raté le 10e, lui d'habitude intraitable dans l'exercice. Pour son premier échec cette saison, et son deuxième en 24 tentatives sous le maillot parisien, il a été envoûté par Gautier Larsonneur.

En général, le Brésilien piège les gardiens avec sa petite course cadencée et son temps d'arrêt. Cette fois, il a perdu le duel psychologique.

Le portier breton s'est décentré sur la droite pour laisser grand ouvert l'autre côté, celui vers lequel "Ney" a tiré et a finalement envoyé le ballon à côté du poteau.

C'était la première fois que Neymar affrontait Brest de sa carrière, il a découvert l'audace de Larsonneur.

La sanction avait été sifflée pour un fauchage d'Angel Di Maria par Romain Faivre à l'entrée de la surface de réparation.

On retrouve les deux mêmes acteurs pour l'ouverture du score, un corner de l'Argentin dévié au départ par le dos de l'international Espoirs, entre corner direct et but contre son camp.

- Brest repartira en L1 -

Meilleur parisien, "DiMa" a encore botté un coup franc juste à côté de la lucarne de Larsonneur (59), et offert sur un contre le but du break à Mbappé.

#photo2

"Kyky" a signé son 42e but de la saison, son troisième titre de meilleur buteur de L1 sous le bras (27 buts).

Mais il va partir à l'Euro sans avoir prolongé son contrat, où il ne reste plus qu'une année.

Après cette saison en montagnes russes, le PSG va devoir repartir, avec cette fois "Poche" aux commandes dès la préparation estivale. Pour reconquérir son titre.

Brest pourra repartir en L1, sans doute plus avec Olivier Dall'Oglio sur le banc.

Les Bretons se sont fait peur avec une seconde moitié de saison ratée. Dimanche, ils n'étaient pas très inspirés, à l'image de Gaëtan Charbonnier.

L'attaquant a envoyé une frappe dans les bras de Navas (31e) et une tête plongeante au-dessus sur un joli mouvement (44e). Il a aussi lancé la meilleure action brestoise, conclue par un tir de Faivre détourné par Keylor Navas (69e).

C'était trop peu pour bousculer ce PSG.

Mais la soirée reste très bonne pour le sport brestois: dans l'après-midi l'équipe féminine de handball a remporté son premier titre de championne de France en renversant Metz en finale retour (29-22/24-31).

Pour un bonheur suprême, le PSG aussi compte sur son équipe de handball, qualifiée pour le Final Four. Pour la Ligue des champions, le grand rêve du club, il faudra repartir en conquête la saison prochaine.