Rugby: Toulouse, la force de l'habitude

Twickenham (Royaume-Uni) (AFP) –

Publicité

Et maintenant le doublé! Après un cinquième titre inédit en Coupe d'Europe, le Stade toulousain et sa jeune génération incarnée par Antoine Dupont et Romain Ntamack visent un vingt-et-unième sacre en championnat, pour affirmer encore davantage la domination du club le plus titré de France.

"Aujourd'hui, le club est détenteur du record de titres (en Coupe d'Europe) et on peut mettre cette cinquième étoile sur le maillot. On se rend compte de l'héritage dans lequel on est et on ne fait que perpétuer la tradition", a savouré Dupont samedi à Twickenham.

Onze ans après son dernier trophée continental, le Stade toulousain a signé un succès historique dans le temple du rugby anglais, en venant à bout de La Rochelle (22-17) dans l'épilogue franco-français de la Champions Cup.

Le club rouge et noir est désormais seul au sommet du continent. Il partageait auparavant le record avec la province irlandaise du Leinster.

Le leader du Championnat de France "n'a pas fait un grand match" dans le jardin du XV de la Rose, avec "des errances et notamment un plan stratégique forcément pas très abouti", comme l'a souligné leur entraîneur Ugo Mola.

Toulouse s'est même fait peur dans le "money time" quand le demi de mêlée rochelais Tawera Kerr-Barlow a inscrit l'unique essai des siens. On a même vu poindre le spectre du France-Angleterre 2020 lorsque Dupont avait expédié le ballon vers les tribunes un peu trop tôt, pensant que le temps réglementaire était dépassé. Une bévue qui avait coûté la victoire aux Bleus dans le Tournoi des six Nations au moment des comptes.

"Le premier réflexe a été de regarder que le temps était bien fini parce que j'ai eu des problèmes avec ça...", a ainsi expliqué le N.9 des Bleus, désigné joueur européen de l'année. Une première pour un Français.

- Mallia, la belle histoire -

Le dernier champion de France (2019) a souffert face à la rudesse du paquet d'avants du Stade rochelais, pourtant réduit à quatorze dès la 28e minute après le carton rouge infligé à Levani Botia. Le centre fidjien s'est rendu coupable d'un violent plaquage avec l'épaule sur le menton de l'inusable Maxime Médard, dernier rescapé des deux précédentes finales européennes de Toulouse (2005, 2010).

#photo1

Mais même quand elle joue moins bien, l'armada toulousaine s'en sort. Pourtant ses blessés (Yoann Huget, Sofiane Guitoune, Alban Placines, Dorian Aldegheri, Zack Holmes) auraient pu l'affaiblir. La suspension du talonneur du XV de France Julien Marchand, sanctionné pour un plaquage dangereux en demi-finale face à Bordeaux-Bègles, encore plus.

Mais c'est comme si sa longue expérience des grands rendez-vous avait fait la différence devant La Rochelle, novice à ce niveau de compétition.

Les planètes semblent alignées cette saison pour que les Rouge et Noir réussissent un rare doublé Coupe d'Europe - Championnat. Seuls deux clubs français y sont parvenus jusqu'à présent: Toulon en 2014 et... Toulouse en 1996, pour la première édition de la Champions Cup.

A condition que Dupont et consorts tiennent le choc et gardent suffisamment de munitions, alors que le deuxième ligne australien Richie Arnold, touché à une cuisse, a dû quitter le terrain au bout de dix minutes samedi.

Mais l'équipe toulousaine a de la ressource côté banc. L'essai décisif de l'Argentin Juan Cruz Mallia, - son premier sous le maillot rouge et noir - en est symbolique.

- Rendez-vous contre Clermont -

Arrivé en janvier en Haute-Garonne, puis opéré d'un doigt en mars, le centre des Pumas, 24 ans, ne devait même pas être titulaire à Twickenham. "L'histoire est géniale", a souligné Mola.

L'histoire peut être plus belle si son équipe décroche un vingt-et-unième Bouclier de Brennus le 25 juin au Stade de France.

#photo2

Déjà qualifiée pour la phase finale du Top 14, il lui faudra mettre un dernier coup de collier en cette fin de saison régulière pour sceller sa place dans les deux premiers, accéder directement aux demi-finales et jouer ainsi un match de moins.

Rendez-vous samedi contre Clermont.