Plainte Darmanin/Pulvar: Pompili pour un débat politique "sans tribunaux"

Paris (AFP) –

Publicité

"Le débat politique peut vivre sans passer devant les tribunaux", a estimé mardi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, interrogée sur la plainte du ministre de l'Intérieur contre Audrey Pulvar, tête de liste des socialistes aux élections régionales en Ile-de-France.

"D'une manière générale, le débat politique peut vivre sans passer par les tribunaux. On est dans un pays de droit, dans un pays de liberté et la liberté c'est aussi la liberté d'expression. Là le choix a été fait de mettre ces débats devant les tribunaux, dont acte," a déclaré sur Europe 1 Mme Pompili.

Elle était questionnée à propos de la plainte de son collègue Gérald Darmanin contre Audrey Pulvar pour diffamation, notamment pour des propos sur la récente manifestation de policiers à laquelle s'était rendu le ministre de l'Intérieur. La candidate socialiste a en retour porté plainte contre le ministre pour "dénonciation calomnieuse" et "diffamation".

"Je crois qu'il y a une place pour le débat, y compris dans des périodes électorales, même un peu musclé. D'une manière générale dans le débat politique il y a assez de place pour un échange d'arguments sans passer devant les tribunaux," a encore dit Mme Pompili.

Une manifestation "soutenue par l'extrême droite, à laquelle participe un ministre de l'Intérieur, qui marche sur l'Assemblée nationale pour faire pression sur les députés en train d'examiner un texte de loi concernant la justice, c'est une image qui pour moi était assez glaçante", avait déclaré Audrey Pulvar samedi sur franceinfo.

Interrogée sur l'expression "assez glaçante", Mme Pompili a répondu: "Je ne suis pas d'accord avec les mots qui ont été employés (par Mme Pulvar). Est-ce pour cela qu'il faut qu'ils soient devant la justice, la justice le dira".