Top 14: objectifs à portée de main pour l'UBB et le MHR

Paris (AFP) –

Publicité

Pour Bordeaux-Bègles et Montpellier, qui s'affrontent mardi (20h45) en match en retard de la 22e journée, l'objectif est similaire: enchaîner pour confirmer. Les Girondins visent le top 6, les Héraultais entendent assurer définitivement leur maintien.

Tout frais couronné sur la scène européenne, après sa victoire en Challenge face à Leicester (18-17), le MHR (10e, 50 pts) vit une saison compliquée en championnat. Le déplacement en Gironde, chez l'UBB (4e, 67 pts), tombe à pic pour les Héraultais, qui ont besoin de points pour valider pour de bon leur place en Top 14.

Pour ça, il faudra montrer les mêmes qualités de courage et d'abnégation dont ils ont fait preuve à Twickenham. Pas un souci pour les Montpelliérains, qui ont remporté cinq de leur six derniers matches en championnat. Et encore, leur unique défaite récente, 32-10 face au Stade français, est intervenue alors que Philippe Saint-André avait largement fait tourner en vue de la finale européenne de vendredi.

Même son de cloche du côté des Girondins: après leur succès bonifié devant Agen (49-3), les hommes de Christophe Urios sont en ballottage très favorable pour la qualification. Il ne manque que cinq points à prendre pour composter le billet bordo-béglais pour la phase finale. Mais l'enchaînement de trois matches en huit jours complique les choses (Agen vendredi, Montpellier mardi, Toulon samedi).

D'autant que la victoire contre le SUA a laissé des traces: Flanquart, Tauleigne, Cros, Gorgadze, Diaby... sont ainsi sur le flanc. Le centre Jean-Baptiste Dubié, qui "va bien" après sa sortie sur commotion vendredi, ne devrait pas pouvoir être aligné contre le MHR. L'UBB va donc être contraint à un nouveau turnover.

#photo1

"Ceux qui n'ont pas joué à Agen vont probablement jouer contre Montpellier. Ceux qui ont joué les deux derniers matches seront mis au repos: Cyril Cazeaux, Cameron Woki...", a prévenu Urios.

"Ce que je sais aujourd’hui, c’est que si on prend cinq points, on est sûrs d’être qualifiés. Ça, c’est important. Ce qu’on vise aujourd’hui, c’est la qualification absolue. Après, on verra ce qu’on peut faire...", a ajouté le technicien bordelais. Objectif en vue.