Top 14: le Stade français continue de rêver, pas Lyon

Paris (AFP) –

Publicité

Le Stade français a entretenu ses espoirs de phase finale en dominant largement un adversaire direct Lyon (46-27), vendredi, lors de la 25e et avant-dernière journée du Top 14.

Avec ce cinquième succès de rang, les Parisiens grimpent temporairement à la 6e place du classement, synonyme de billet pour les barrages, avant les matches de samedi.

Toulon (60 pts), qui reçoit Bordeaux, et Castres (60 pts), à Brive, peuvent encore doubler les Soldats Roses en cas de succès ce week-end.

Mais le Stade français, qui voulait "encore rêver" selon son entraîneur Gonzalo Quesada, s'est offert le droit d'y croire grâce à quatre essais de Sefanaia Naivalu (18e, 72e), Telusa Veainu (48e) et James Hall (54e).

De quoi offrir un bel au revoir au centre Jonathan Danty, formé au club mais qui rejoindra La Rochelle la saison dernière, pour son dernier match à Jean-Bouin.

Cette victoire, la dixième de la saison à domicile, assure également la qualification de l'UBB (3e, 72 pts) qui, avant même son match de samedi, ne peut plus être délogé du top 6.

Pour le Lou, c'est en revanche terminé. Deuxièmes au moment de l'arrêt de la saison l'année dernière, demi-finalistes en 2019 puis en 2018, les hommes de Pierre Mignoni ne reviendront pas en deuxième semaine.

Le manque de réussite au pied de Jean-Marc Doussain n'a pas aidé les Lyonnais (trois ratés, dont un poteau), pas plus que les sorties prématurés du deuxième ligne Izack Rodda (17e) et de l'ailier Xavier Mignot (19e).

Mais ils ont surtout été trop indisciplinés pour s'imposer. Avec onze pénalités concédées, auxquelles il faut ajouter douze turnovers, le Lou a trop pêché pour espérer.

D'autant que ce Stade français-là a retrouvé de l'allant. Après deux mois de mars et avril compliqués, les hommes de Gonzalo Quesada restent depuis invaincus.

Un mois plus tôt, au sortir d'une défaite 34-27 devant Clermont, le Stade français était 9e à sept points du 6e... Lyon.

Depuis, les Parisiens ont été inarrêtables. Pau (46-32), le Racing 92 (35-29), Brive (31-28), Montpellier (32-10) et le Lou donc sont tombés devant un Stade français revigoré. Et qui ne rêve désormais que de retrouver les phases finales, une première depuis le titre de 2015.

Ca passe par un succès à Bayonne, samedi, lors de la 26e et dernière journée du Top 14.