Régionales: Bertrand recadre son "ami" Peltier qui "fait fausse route"

Paris (AFP) –

Publicité

Le président ex-LR des Hauts-de-France Xavier Bertrand, candidat déclaré pour la présidentielle 2022, a recadré jeudi son "ami" Guillaume Peltier qui "fait fausse route" en affichant sa proximité avec Robert Ménard, proche du RN, à qui il faut, selon lui, "barrer la route".

Le numéro 2 de LR, soutien de M. Bertrand pour 2022, a fait des vagues dimanche en affirmant sa proximité avec le maire de Béziers et en demandant "le rétablissement de la Cour de sûreté", sans possibilité d'appel, dans les dossiers de terrorisme.

"C'est mon ami" mais "je lui dis les choses très clairement: sa proposition, ça n'est pas la mienne, il fait fausse route et sa position vis-à-vis de M. Ménard je ne la partage pas non plus, M. Ménard c'est l'allié du Front national, je combats le Front national", a répondu M. Bertrand sur RTL.

"C'est moi qui suis le candidat à la tête de la région, c'est moi qui serai le candidat à la tête du pays, alors c'est ma ligne et ma position", a-t-il martelé.

"Barrer la route au Front national, pour moi c'est une priorité parce que je sais ce dont ils sont capables en terme de mensonges, en termes de méthode", a aussi expliqué l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy pour justifier son appel à faire battre le RN dans la législative partielle du Pas-de-Calais (6e circonscription) où la ministre LREM Brigitte Bourguignon sera en duel dimanche contre une candidate de cette formation.

Mais "ça n'est pas la même chose de vouloir éliminer le Front national et empêcher sa victoire, et de vouloir rentrer dans des combinaisons, dans la tambouille politicienne, à faire des alliances", a-t-il averti à propos du second tour des régionales et d'un éventuel rapprochement avec LREM.

"Il faut être clair et croire en ses valeurs, je suis convaincu que la droite républicaine, une droite sociale, est capable de l'emporter seule et jamais il n'y aura d'alliance avec qui que ce soit entre les deux tours de l'élection régionale, j'aurai la même liste et j'aurai le même projet pour l'emporter", s'est engagé M. Bertrand.

Selon plusieurs sondages, Xavier Bertrand est en tête des intentions de vote pour l'élection régionale des 20 et 27 juin dans les Hauts-de-France, mais talonné de très près par le candidat RN Sébastien Chenu.