MotoGP: Oliveira s'impose en Catalogne devant Zarco, Quartararo 4e et pénalisé

Montmeló (Espagne) (AFP) –

Publicité

Et voilà Miguel Oliveira (KTM): le Portugais a remporté en Catalogne son premier Grand Prix de l'année devant le Français Johann Zarco (Ducati-Pramac), qui grappille des points au championnat derrière le leader Fabio Quartararo (Yamaha), 4e dimanche après une pénalité.

L'Australien Jack Miller (Ducati) a pris la 3e place de cette 7e manche, profitant d'une pénalité de trois secondes infligée au Français Quartararo, finalement 4e pour avoir coupé un virage en fin de course.

Deuxième au championnat, Zarco (111 pts) met la pression sur son compatriote. Il n'a plus que 17 points de retard sur Quartararo (118) dans ce duel franco-français inédit. A la 3e place mondiale, Miller (90) double son coéquipier chez Ducati, l'Italien Francesco Bagnaia (88), seulement 7e dimanche.

Vainqueur de son 3e GP en catégorie reine après deux l'an dernier et désormais 7e mondial, Oliveira confirme, après sa 2e place en Italie, que KTM monte en puissance grâce à des améliorations apportées la semaine dernière, notamment un nouveau cadre.

#photo1

- "Ça mérite un drapeau noir" -

Parti en pole mais doublé plusieurs fois, Quartararo était revenu 2e à la lutte pour la victoire dans les derniers tours quand il a eu un problème, se débarrassant visiblement de sa protection pectorale, selon les images de télévision.

Le leader du championnat, 22 ans, a dangereusement fini la course torse nu, la combinaison ouverte. Déstabilisé et en perte de vitesse, il a été doublé par Zarco et a dû couper un virage, provoquant la pénalité.

#photo2

"Je ne sais pas ce qui s'est passé, ma combinaison s'est ouverte, j'ai essayé de la remettre mais je n'ai pas réussi. Je peux être heureux de finir 4e", a réagi Quartararo.

"Que ce soit ou non Fabio Quartararo, en abaissant sa fermeture éclair exprès, je pense que cela méritait un drapeau noir (exclusion de course, ndlr). A ce niveau, vous ne pouvez pas être autorisé à courir à plus de 350 km/h avec votre combinaison ouverte", a estimé l'ancien double champion du monde australien Casey Stoner sur Twitter.

Quartararo considère lui que la pénalité n'est "pas claire" et suffit amplement: "au niveau de la sécurité, il n'y a pas besoin d'en parler davantage, la course est finie, tout le monde va bien et donc il n'y a rien à ajouter".

"Je pense que ce n'était pas dangereux pour nous, mais c'était dangereux pour lui, (...) donc un drapeau noir pour sa sécurité aurait pu se justifier", a rebondi Zarco en conférence de presse.

"C'est quelque chose qui n'arrive jamais, en tout cas je ne me rappelle pas d'un tel incident", a poursuivi Oliveira, alors que Miller a expliqué que "dans cette situation on ne pense pas à la sécurité, seulement à la course...".

- Zarco encore 2e -

"C'est une des meilleures courses de ma carrière", a apprécié le Portugais de 26 ans.

"Tout était difficile, entre gérer les pneus et gérer Fabio qui me mettait une énorme pression, qui m'a doublé, j'ai réussi à le doubler à nouveau... C'était une course parfaite, je ne pourrai jamais remercier assez KTM de m'avoir donné une moto aussi performante", a continué Oliveira.

De quoi viser le titre mondial ? "C'est beaucoup trop tôt pour en parler, je reste simplement focalisé sur la prochaine course", en Allemagne dans deux semaines.

Pour la 4e fois deuxième cette saison, Zarco s'est lui dit "très content" d'avoir "réussi à garder le contrôle" tout au long de la course, même s'"il (lui) manque encore quelque chose pour gagner" son premier GP en catégorie reine à 30 ans.

#photo3

"Dans les deux derniers tours j'ai eu de la chance que Fabio ait son problème", a-t-il également reconnu.

Derrière le quatuor de tête, le tenant du titre espagnol Joan Mir (Suzuki) a fini 5e et reste 5e au championnat. Les multiples champions du monde espagnol Marc Marquez (Honda) et italien Valentino Rossi (Yamaha-SRT) ont abandonné après une chute et restent bloqués aux 18e et 19e places mondiales.

Jusqu'à 20% de la capacité totale du circuit de Barcelone-Catalogne, soit jusqu'à 24.000 personnes, ont pu assister à la course, une première cette saison.

En Moto2, le leader australien Remy Gardner a conforté son avance en s'imposant devant son dauphin et équipier chez KTM Ajo, Raul Fernandez. En Moto3, l'Espagnol Sergio Garcia a remporté la course et passe 2e derrière Pedro Acosta.