F1: Verstappen partira en pole du Grand Prix de Styrie, en Autriche

Spielberg bei Knittelfeld (Autriche) (AFP) –

Publicité

Le duel redémarre en Autriche: Max Verstappen (Red Bull), actuel leader du championnat du monde, partira en pole position du Grand Prix de Styrie devant son dauphin Lewis Hamilton (Mercedes) pour la 8e manche du championnat du monde de Formule 1.

Pour la 6e fois de sa carrière et la première fois sur le Red Bull Ring de Spielberg, Verstappen, 23 ans, a obtenu la pole position et pris l'avantage avant le départ dimanche à 15h00 (13h00 GMT).

Il a pris le meilleur temps devant le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), qui partira néanmoins de la 5e place à cause d'une pénalité prise vendredi. Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), avec le 3e temps, en profite et sera donc 2e sur la grille.

"J'imagine qu'on aura encore une course très serrée", a déclaré Verstappen qui partira comme la semaine passée en France devant Hamilton. Le Néerlandais avait remporté la course au bout du suspens en dépassant le septuple champion du monde.

Une course serrée ? Hamilton n'en est pas si sûr : "Depuis le début du week-end, Red Bull a environ un quart de seconde d'avance sur nous, notamment lors des simulations de course (des essais libres). On va voir si on peut y arriver mais je ne pense pas que nous ayons le rythme nécessaire pour les dépasser".

Verstappen (131 pts) a pour l'instant douze points d'avance sur Hamilton (119). Sur sept manches, les deux rivaux ont gagné trois courses chacun, alors que Pérez a gagné en Azerbaïdjan.

- "Peut-être qu'il pleuvra" -

En deuxième ligne, on retrouvera le Britannique Lando Norris (McLaren) et le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull), respectivement 4e et 3e du championnat.

Bottas, lui, avait pour objectif "d'optimiser la situation" après sa pénalité de trois places sur la grille pour un tête-à-queue jugé potentiellement dangereux dans la voie des stands lors des essais.

Pierre Gasly (AlphaTauri) partira en 6e position, suivi de Charles Leclerc (Ferrari), Yuki Tsunoda (AlphaTauri), Fernando Alonso (Alpine) et Lance Stroll (Aston Martin) dans le top 10.

L'autre Français du paddock, Esteban Ocon (Alpine), ne s'est placé que 17e sur la grille de départ, bien loin de ses espérances après un prometteur 3e temps lors des essais libres vendredi et bien loin de son équipier Alonso.

Le Red Bull Ring, cerné des montagnes de la région de Styrie, offre le tour le plus rapide de la saison. Circuit atypique, c'est le deuxième plus court de l'année (4,318 km) après celui de Monaco et présente le 2e plus grand dénivelé (63,5 m), après celui de Spa en Belgique.

Comme en 2020, le Grand Prix de Styrie a été ajouté au calendrier, remanié en raison de la pandémie. Il sera suivi dès la semaine prochaine par le Grand Prix d'Autriche, sur le même circuit.

L'an passé, Hamilton avait remporté le premier GP de Styrie - qui aurait pu rester le seul de l'histoire. Le GP d'Autriche avait lui été gagné par son équipier Valtteri Bottas. Les deux en partant de la pole.

Mais en 2018 et 2019, c'est Verstappen qui s'était imposé sur le circuit de son écurie. Avant la 3e victoire dimanche ? C'est bien parti.

"Mais peut-être que demain, nous serons surpris. Peut-être qu'il pleuvra. Qui sait ?", a commenté Hamilton, en appelant aux possibles orages prévus dimanche.