Wall Street ouvre en légère baisse, reprend son souffle après les records

Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York a ouvert lundi en légère baisse, reprenant son souffle après avoir terminé la semaine précédente sur des records historiques et dans l'attente d'une nouvelle vague de résultats.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones reculait de 0,11% à 35.023,99 points, le Nasdaq de 0,10% à 14.822,53 points. L'indice élargi S&P 500 était, lui, stable à 4.411,69 points.

Vendredi, le Dow Jones avait terminé, pour la première fois, au-dessus des 35.000 points, à 35.061,55 points.

"Ce sera une séance contrastée, une pause après les gains que nous avons eu la semaine dernière", a anticipé Peter Cardillo, responsable de l'analyse marché pour Spartan Capital.

Le décrochage des Bourses de Hong Kong (-4,1%) et Shanghai (-2,3%), sous l'effet d'un nouveau tour de vis réglementaire des autorités chinoises, était aussi dans les têtes.

"Il y a de la tension, je ne vais pas dire le contraire, mais je ne pense pas que ce soit cela qui bride le marché", a estimé Peter Cardillo.

La semaine sera marquée par une nouvelle vague de résultats trimestriels d'entreprises avec Tesla lundi après Bourse et, dès mardi, Apple, Microsoft, Alphabet (Google) ou Starbucks.

"Les résultats (de sociétés) ont été bons (jusqu'ici) et si les techs y contribuent, le marché a de la marge pour monter encore", a dit Peter Cardillo.

Les investisseurs suivront également la réunion des responsables de la Banque centrale américaine (Fed), mardi et mercredi, avec une conférence de presse du président de l'institution, Jerome Powell, en conclusion.

"Je ne m'attends pas à ce que la Fed change vraiment quoi que ce soit", a expliqué Peter Cardillo. Les économistes s'accordent à penser que la Banque centrale ne donnera aucune indication nouvelle sur le calendrier de retrait progressif des mesures de soutien à l'économie ou d'un relèvement des taux d'intérêt.

Parmi les valeurs, la plateforme d'échanges de cryptomonnaies Coinbase (+8,33% à 243,66 dollars) profitait des informations de presse faisant état de l'entrée prochaine du géant Amazon sur ce marché.

Selon le site City A.M., Amazon pourrait accepter les paiements en bitcoin sur sa plateforme dès la fin de l'année et étudierait même le lancement de sa propre cryptomonnaie.

L'ensemble des cryptomonnaies bénéficiaient aussi de l'information, le bitcoin, la plus connue d'entre elles, gagnant 12,24% à 38.345,08 dollars.

Le nouveau signal d'un durcissement réglementaire des autorités chinoises, qui s'en sont cette fois pris samedi aux acteurs du soutien scolaire privé en Chine, plombait la plupart des valeurs chinoises.

Plusieurs des entreprises visées, cotées à Wall Street, plongeaient en début de séance, tels Tal Education Group (-12,67%), New Oriental Education (-16,06%) ou Gaotu (-15,67%).

La nouvelle entraînait aussi à la baisse les géants chinois cotés à New York, Alibaba (-4,21%), JD.com (-4,62%) ou Pinduoduo (-2,93%).

Le courtier en assurance britannique Aon bondissait (+6,30% à 247,12 dollars) après l'annonce lundi de la rupture de ses fiançailles avec son concurrent Willis Towers Watson, sur fond de réticences du ministère américain de la Justice. Willis, lui, prenait la direction opposée (-6,67% à 211,30 dollars).