Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Burundi : un référendum constitutionnel sous haute tension

Les Burundais ont voté jeudi 17 mai sous haute surveillance. Quelque 4,8 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour se prononcer sur le projet de réforme constitutionnelle du président Pierre Nkurunziza. Si le "oui" l'emporte, le chef de l'État aura la possibilité de rester au pouvoir jusqu'en 2034. Christine Nina Niyonsavye, ambassadrice du Burundi en France, et Teddy Mazina, photojournaliste burundais et militant des droits de l'Homme, étaient les invités du Journal de l'Afrique.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.