Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Bombardement de Bouaké en 2004 : pas de poursuite contre 3 anciens ministres français

Il n’y aura pas de poursuites dans l'affaire du bombardement du camp de Bouaké, en Côte d'ivoire, en 2004. Trois anciens ministres français, Michelle-Alliot-Marie, Dominique De Villepin et Michel Barnier étaient soupçonnés d'avoir, par leur inaction, empêchés la comparution des suspects à l'origine du bombardement. Au Botswana, l'interdiction de chasser l'éléphant est levée pour protéger les agriculteurs. Enfin, nous recevons Yannick Happi, responsable de la communication en Europe du MRC.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.