Journal de l'Afrique

Bombardement de Bouaké en 2004 : pas de poursuite contre 3 anciens ministres français

Il n’y aura pas de poursuites dans l'affaire du bombardement du camp de Bouaké, en Côte d'ivoire, en 2004. Trois anciens ministres français, Michelle-Alliot-Marie, Dominique De Villepin et Michel Barnier étaient soupçonnés d'avoir, par leur inaction, empêchés la comparution des suspects à l'origine du bombardement. Au Botswana, l'interdiction de chasser l'éléphant est levée pour protéger les agriculteurs. Enfin, nous recevons Yannick Happi, responsable de la communication en Europe du MRC.