Sur le net

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

Au sommaire de cette édition : les enfants de Gaza illustrent en dessins leurs aspirations pour le futur ; le sort d’un petit garçon chinois séropositif émeut la Toile locale ; et les membres du collectif "Dude Perfect" font une démonstration de billard.

Publicité

L’UNICEF INVITE LES ENFANTS DE GAZA À DESSINER LEUR FUTUR

Aider les enfants palestiniens à surmonter les traumatismes causés par le violent conflit, qui a opposé cet été pendant 50 jours le Hamas et Israël dans la bande de Gaza… c’est l’objectif que s’est fixé l’Unicef en demandant récemment à plusieurs d’entre eux de réaliser des dessins illustrant leurs aspirations pour le futur. Des croquis présentés aux internautes dans une série des clichés disponibles sur le site de l’organisation.

Des photos sur lesquelles on peut découvrir les auteurs des différents dessins, des garçons et des jeunes filles âgés de 6 à 14 ans, et qui sont accompagnées d’un bref descriptif des espoirs qu’ils ont pour leur avenir. On apprend ainsi que la petite Doaa désire simplement profiter de la vie en jouant dehors avec ses amis, tandis que Yosef souhaite, lui, ne plus jamais voir des personnes mourir sous ses yeux. Ces témoignages poignants démontrent que le conflit avec Israël est toujours bien présents dans l’esprit de ces enfants, quatre mois après la fin des combats.

Une initiative utilisant le dessin comme thérapie qui intervient alors que l’Unicef estime qu’environ 400 000 jeunes palestiniens montreraient des signes de détresse psychologique liés à la guerre de l’été 2014. Une situation dramatique contre laquelle l’ONG tente également de lutter en assurant la formation de 12 000 professeurs qui auront pour mission d’accompagner et de soutenir les enfants habitant les Territoires palestiniens, rappelle le site blazepress.com.

LE SORT D’UN GARÇON SÉROPOSITIF ÉMEUT LA CHINE

Porteur du virus du Sida, le petit Kunkun est devenu indésirable dans son village du Sichuan, dans l’ouest de la Chine. Expulsé de son école et rejeté par les autres enfants, ce garçon de 8 ans est considéré comme une "bombe à retardement" par les habitants qui craignent d’être infectés à leur tour.

Deux cents d’entre eux ont d’ailleurs récemment signé une pétition pour le chasser de son village. Sous la pression populaire, même son grand-père, qui s’occupe du garçonnet depuis qu’il a été abandonné par ses parents, s’est résolu à soutenir cette mesure extrême. Une histoire qui suscite la polémique sur les réseaux sociaux chinois.

De nombreux internautes ont en effet réagi en exprimant leur sympathie envers Kunkun tout en fustigeant le comportement des villageois. Des utilisateurs du Web qui à l’image de l’auteure de ce post appellent les autorités à mener davantage de campagnes d’information pour en finir avec les discriminations dont sont victimes les personnes séropositives dans les zones rurales du pays.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, la Chine a néanmoins réalisé des progrès dans la lutte contre la maladie ces dernières années, même si des efforts doivent encore être faits dans la prévention et l’accès aux soins. Le pays compterait environ 800 000 personnes touchées par le virus, dont le petit Kunkun qui vient d’être pris en charge par une ONG. Et face à l’émotion suscitée par le sort du garçon, l’État chinois s’est également saisi de cette affaire très médiatisée en s’engageant à lui venir en aide au plus vite.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Des chirurgiens chinois qui se prennent en photo en pleine intervention, alors que leur patient gît inconscient sur la table d’opération. Publiés de manière anonyme le week-end dernier sur le site Sina Weibo, ces clichés font depuis polémique sur la Toile chinoise. De nombreux internautes fustigent en effet le comportement des médecins qu’ils accusent de manquer de professionnalisme. Un scandale qui a poussé les autorités sanitaires à sanctionner les chirurgiens qui ont pris ces photos en août dernier en guise de souvenir avant le déménagement de leur salle d’opération.

INFOGRAPHIE DU JOUR

Quelles sont les 10 chaînes qui génèrent le plus d’argent sur YouTube ? C’est à cette question que répond cette infographie qui permet d’apprendre que les premières places de ce classement sont occupées par des spécialistes de jeux vidéos. Le suédois PewDiePie fait ainsi la course en tête avec des revenus estimés à 7 millions de dollars annuels. Vient ensuite le duo d’Américains de la chaîne Bluexephos avec des gains qui avoisineraient les 6,7 millions dollars par an. Des chiffres compilés par le site YouTube Downloader, qui rappelle que le site de partage a engrangé plus de 5 milliards et demi de dollars de revenus publicitaires en 2013.

DES PAYSAGES FAITS DE NOURRITURE INDUSTRIELLE

Des lacs de lait, de la neige en guimauve ou encore des montagnes faites de pain de mie. C’est en utilisant des produits issus de l’industrie agro-alimentaire que les photographes américaines Barbara Ciurej et Lindsay Lochman ont réalisé ces paysages surréalistes. Réunies au sein d’une série baptisée "Processed Views", ces natures mortes reproduisent des clichés du Grand Ouest américain du XIXe siècle et sont présentées par le duo d'artistes comme une critique de la société de consommation contemporaine.

VIDÉO DU JOUR

En plus de faire régulièrement preuve d’une précision hors du commun en réussissant des tirs improbables avec toutes sortes de ballons, les membres du collectif "Dude Perfect" sont également de très bons joueurs de billard comme ils le démontrent dans leur dernière vidéo en date. Un clip spectaculaire réalisé en compagnie du champion français de la discipline, Florian Kholer, que les internautes pourront apprécier sur YouTube.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine