Accéder au contenu principal
Sur le net

Tunisie : la Toile réclame la libération d'un blogueur

Capture d'écran France 24

Au sommaire de cette édition : les internautes tunisiens prennent la défense d’un blogueur ; la Jordanie se mobilise pour le pilote capturé par l'organisation État Islamique ; et un adepte de wingsuit prend tous les risques.

PUBLICITÉ

TUNISIE : LA TOILE RÉCLAME LA LIBÉRATION D’UN BLOGUEUR

Après avoir été condamné par contumace à trois ans de prison pour avoir diffamé l’armée, le blogueur tunisien Yassine Ayari a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Tunis le 26 décembre. Bien connu de ses compatriotes depuis sa participation à la révolution de janvier 2011 - qui a abouti au départ de l’ex-président Ben Ali - il était depuis resté très actif. La Toile tunisienne se mobilise pour réclamer sa libération.

Ainsi sur Twitter, les défenseurs du jeune homme se disent scandalisés et mettent particulièrement en cause l’armée tunisienne qui est à l’origine des poursuites. Ils sont nombreux à considérer que l’on doit avoir le droit de critiquer les forces de sécurité du pays au nom de la liberté d’expression, quelles que soient ses convictions.

D’autres internautes s’insurgent contre le fait que cette affaire ait été jugée devant un tribunal militaire et non civil. Même s’ils ne partagent pas les idées du blogueur, beaucoup considèrent cette procédure injuste et indigne de la Tunisie d’aujourd’hui.

Une polémique qui suit de près une autre arrestation très contestée sur les réseaux sociaux, rappelle le Huffington Post Maghreb. Ainsi, le 19 décembre dernier la cinéaste Inès Ben Othman a été placée en détention, et doit désormais répondre du délit d’outrage à l’encontre d’un fonctionnaire public. Une accusation passible d’un an de prison, et qui pour la journaliste s’apparenterait ici à un procès d’opinion.

JORDANIE : CAMPAGNE DE SOUTIEN AU PILOTE CAPTURÉ PAR L'EI

#BringMuathHome, c’est-à-dire "Ramenez Maaz à la maison", c’est l’un des hashtags qu’utilisent actuellement des internautes de Jordanie, ainsi que du reste du monde arabe, pour exprimer leur solidarité envers Maaz Al-Kassasbeh. Ce pilote jordanien de 26 ans a été capturé le 24 décembre dernier par l’organisation de l’État islamique (EI) après la chute de son avion de combat près de Raqqa, fief du groupe jihadiste dans le nord de la Syrie.

La reine Rania a été l’une des premières à faire part de son soutien au jeune sous-lieutenant de l’armée de l’air érigé en héros sur la Toile avec cette image publiée sur son compte Instagram. Elle a rapidement été rejointe par d’autres internautes qui ont formulé leurs espoirs de voir le pilote libéré au plus vite, tout en dénonçant les actions menées par l'EI au nom de leur religion.

Mais cette campagne s’est également attirée les foudres des sympathisants du groupe terroriste qui ont publié, sur les réseaux sociaux, de nombreux messages menaçant la vie du pilote jordanien. D’autres imaginent un échange de prisonniers entre le Royaume et le groupe État islamique.

La Jordanie a en tous cas affirmé sa détermination à sauver son pilote de chasse. C’est la première fois depuis le début de la campagne de frappes aériennes contre l'EI que la coalition internationale menée par les États-Unis perd un appareil. Les causes de l’incident sont encore indéterminées, mais Washington et Amman ont rapidement démenti que l’avion avait été abattu par l’organisation terroriste. 

TENDANCE DU JOUR

#SaveAlsace, c’est le hashtag qu’utilisent des internautes alsaciens pour exprimer leur opposition à la réforme territoriale en France. Un redécoupage administratif qui prévoit la fusion de l’Alsace avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne. Mais de nombreux habitants de la région ne l’entendent pas de cette oreille. Sur les réseaux sociaux, ils réaffirment leur attachement à leur identité régionale et demandent un référendum sur la question bien que la réforme ait déjà été adoptée par l’Assemblée Nationale. La nouvelle carte de France à 13 régions doit en effet entrer en vigueur le 1e janvier 2016.

INFOGRAPHIE DU JOUR

Honoré de Balzac se couchait à 18 heures puis se réveillait à 1h du matin pour travailler avant de s’accorder une sieste entre 8 heures et 9 heures du matin. Pendant qu’il écrivait "Madame Bovary", Gustave Flaubert n’allait lui dormir qu’à 3 heures du matin et se levait ensuite à 10 heures. De son côté, Sigmund Freud ne dormait que 6 heures par nuit, entre 1 heure et 7 heures du matin. C’est ce que révèle cette infographie du "New York Magazine" réalisée à partir d’informations contenues dans le livre "Daily Rituals" de Mason Currey, un ouvrage qui s’intéresse aux rythmes de vie de grands esprits créatifs.

LES DESSINS SUR SABLE DE JEHAN-BENJAMIN

Jehan-Benjamin, alias J-Ben, est un artiste adepte du Beach Art. À l’aide d’un râteau, ce Français réalise en effet de gigantesques dessins sur les plages de Vendée et de Charente-Maritime, d’où il est originaire. Des œuvres d’art éphémères à découvrir entre deux marées, ou bien sur le site Jbenart.com web grâce à ces photos spectaculaires prises à l’aide d’un drone.

VIDÉO DU JOUR

Vêtu de sa seule combinaison wingsuit, le sportif de l’extrême Scotty Bob Morgan s’est fait une spécialité des vols au plus près de la surface du sol, comme en témoigne cette vidéo chargée d’adrénaline. Une pratique à hauts risques à réserver aux professionnels les plus avertis. Des images impressionnantes à retrouver sur la plateforme de streaming Vimeo.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.