Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Rendez-vous à Bruxelles pour un débat entre eurodéputés et acteurs de la société civile, suivi d’un entretien avec une personnalité européenne de premier plan. Le samedi, à 13h10.

Dernière modification : 20/09/2017

Carles Puigdemont : "La porte est ouverte pour dialoguer avec Madrid"

© Capture d'écran France 24

À dix jours du référendum sur l'autodétermination de la Catalogne jugé illégal par le Conseil constitutionnel, le président du Parlement régional Carles Puigdemont a accordé un entretien à France 24. Il revient notamment sur la crise politique avec le gouvernement de Rajoy et sur les conséquences d'une éventuelle indépendance vis-à-vis de l'Union européenne.

La Catalogne est en ébullition à dix jours du référendum sur l'indépendance de la région, interdit par le gouvernement madrilène. "Nous avons été élus aux élections régionales en 2015 pour organiser ce scrutin", a déclaré Carles Puigdemont, le président de la région interviewé par France 24 mercredi 20 septembre.

L'indépendance de la Catalogne est "une question politique qui ne doit pas être réglée par la justice, la police ou les médias mais par le chef du gouvernement, a-t-il ajouté. Pourquoi Rajoy a-t-il toujours refusé de s’asseoir pour parler de ce sujet ?"

L'arrestation de hauts fonctionnaires catalans, la saisie de 10 millions de bulletins de vote, qui ont provoqué ces dernières heures des manifestations des indépendantistes dans les rues de Barcelone, révèlent, selon Carles Puigdemont, "l'incapacité du Premier ministre espagnol à résoudre à une crise politique sérieuse". "Nous sommes ouverts à entendre les propositions du gouvernement madrilène", a-t-il ajouté.

Par Caroline DE CAMARET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/09/2018 Ici l'Europe

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

Après un sommet européen à Salzbourg consacré aux migrations et au Brexit, et alors que la présidence tournante de l'Union européenne incombe jusqu'à la fin de l'année à...

En savoir plus

24/09/2018 Ici l'Europe

Réforme du droit d'auteur : et maintenant ?

Elle oppose depuis plusieurs années créateurs de contenus (éditeurs de presse, artistes…) et grandes plateformes du numérique (Google, Facebook...). La nouvelle directive sur le...

En savoir plus

17/09/2018 Ici l'Europe

Emily O’Reilly, médiatrice de l'UE : "Nous recevons des milliers de plaintes de citoyens"

L’ancienne journaliste irlandaise Emily O’Reilly est aujourd’hui la médiatrice du Parlement européen et joue les intermédiaires entre les citoyens mécontents et les institutions...

En savoir plus

17/09/2018 Ici l'Europe

Brexit : vers un scenario catastrophe ?

Le Brexit marquera-t-il la sortie de l'UE pour les Britanniques ou leur sortie de piste ?... Les négociateurs évoquent encore deux mois de tractations, mais le temps presse, et...

En savoir plus

10/09/2018 Ici l'Europe

Discours sur l’État de l’Union : le diagnostic vital de l’Europe engagé ?

Le 12 septembre, Jean-Claude Juncker est attendu dans l’hémicycle de Strasbourg pour son dernier grand oral avant la fin de son mandat : le fameux « Discours sur l’État de...

En savoir plus