L'Entretien

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

France 24
2 mn

Le programme nucléaire nord-coréen constitue aujourd'hui la première menace pour la sécurité mondiale, a dit la ministre des Affaires étrangères sud-coréenne Kang Kyung-wha à France 24. Elle a souligné qu'il fallait éviter "une autre guerre dans la péninsule coréenne" et que, même si "le temps nous est compté, il est encore temps d'agir" pour trouver une solution pacifique.

Publicité

Selon Kang Kyung-wha, l’unité de la communauté internationale est une condition indispensable à l’apaisement, alors même que la Corée du Nord accélère son programme nucléaire et balistique. Elle a qualifié le régime de Pyongyang de "très fébrile", utilisant son programme d'armement comme moyen de "se rassurer".

La ministre considère que les paroles du président américain Donald Trump prouvent sa détermination à trouver une solution à la crise. La menace de l’option militaire et les récents exercices armés constituent quant à eux un moyen de pression sur Pyongyang, pour amener les Nord-Coréens à la table des négociations – c'est là l'objectif de Séoul, et non "l'effondrement du régime" nord-coréen, souligne-t-elle.

Kang Kyung-wha a cependant rejeté la proposition de Trump et du principal parti d'opposition sud-coréen de redéployer les armes nucléaires tactiques américaines, retirées du pays en 1991.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine